Quand les films se tapent l’affiche

La grosse commission

Ces affiches de films qui ont ratées leur vocation de papier à chiottes

On est très Open Minded ici. Mais, des fois, on se sent mal, et on a envie de se défouler sur quelque chose. Juste comme ça. Aujourd’hui, c’est les affiches de films les moins bien choisies qui font l’objet de mes hurlements. J’en ai sélectionné 11. Elles sont pour vous.

Ah, ces films pourris et ces séries Z dont tout le monde raffole… Ou presque. Vous voulez savoir quelle drogue il faut avoir prise pour apprécier le plus possible le Batman & Robin de Joel Schumacher, ou de la série TV Batman de 66 ? Non je ne fais pas de fixation sur Batman. Je n’ai aucune attirance sexuelle envers les chauves-souris. Nan mais.

Toujours est-il que si vous voulez les meilleurs films à regarder bourré, ça tombe bien… on ne va pas en parler. Enfin, pas tout de suite. Le thème du jour, c’est les affiches de films. Et quand on voit certaines perles, on a envie de dire juste une seule et unique chose aux directeurs artistiques, artistes, graphiques ou aveugles qui ont conçus ces atrocités :

À LIRE :   Fatima Al Qadiri, musique & voyages
Rendez-vous, bande de criminels !

Rendez-vous, bande de criminels ! Batman, à l’encontre des designers des 11 affiches de films qui suivent :

Au Bout du Conte

L’affiche du film qui ne met ABSOLUMENT PAS en valeur les acteurs principaux. Pour information, non, le titre n’est pas « Le nouveau film de Jaoui et Bacri ».

Eaux Sauvages

Le dessin ultra-réaliste et pas du tout tordu par excellence !

La grosse commission

Le bon goût par excellence. Digne d’un « Désolé, j’avais la chiasse ! » en gros sur un fondant au chocolat. Fin et subtil.

les_morfalous

« Notre Bebel national » (quelle expression à la c**…) sort ses muscles et sa testostérone. Verneuil, lui, sort une affiche ignoble.

new-adventures-of-tarzan

Une belle affiche de l’ancien temps à la cartoon, avec un héros bien crédible !

Pauvre Richard

Ah oui, pauvre Richard… Et pauvre graphiste, aussi.

Pire affiche

La seule affiche de film qui pousse à l’abstentionnisme.

Régal d'asticots

La délicatesse des films d’horreur !

sssssss

Avec en prime un titre très recherché (Rrrrrr a fait pareil, mais avec eux c’était volontaire de faire du débile).

Y'a pire ailleurs

Y’a pire ailleurs ! Mais ici c’est déjà pas mal non plus !

Ab irato

Enfin, pour clôturer cette petite sélection, la seule affiche qui a réussi à rendre illisible son titre.