Gutter, Tarantino et balle dans la tête

Gutters-Gang

Cocktail Reservoir Dogs et torture dans la tête de Gutter

Screenshots de films gores, influence Marvel Tarantinienne et maîtrise parfaite du clair obscur, après le pinceau, Gutter est passé maître dans la bombe aérosol, et balance un peu de torture et de déformation à la tronche des spectateurs grimaçants. Tu veux un artiste qui rend fade tes thrillers glauques ? Focus sur les chefs d’oeuvre monstrueux de Gutter.

Dans la lignée de ces graffeurs spécialisés dans tout ce qui est un peu glauque, on a ceux qui prennent la rue comme terrain de jeu. Et y’en a beaucoup, avec plus ou moins de talent. Ceux qui ont d’ores et déjà fait leurs armes, on les connaît bien : devant Bom K et ses confusions (ou comment faire partir un trip artistique ultra gore à son apogée, à l’aide d’un délire mental archi-flippant représenté par un marasme visuel aussi cartoonesque que torturé), on a bien sûr le toulousain Gutter en tête de liste.

Exutoire fictionnel à la sauce « Massacre-à-la-bombe-aérosol », l’art de ce forcené du pictural présente des personnages en version fresque murale tous aussi tordus les uns que les autres. S’il n’y a jamais eu besoin de faire dans la caricature pour réaliser des chef d’oeuvres d’ombre, de sombre et d’effroi (ça remonte certes à très loin, mais dans la sphère de l’art « froid et dur », Delacroix en était un précurseur assez représentatif lorsque l’on se remémore les gravures de Faust), virez à ces merveilles anciennes toute leur sobriété, et vous obtenez sur les murs de Toulouse (ou d’ailleurs) un embellissement qui te retourne les tripes.

À LIRE :   Snake Pit, le compte instagram tattoo au mauvais goût assumé

Rendez un Méphistophélès mafieux et déchiqueté, transformez le en rappeur, en rocker, en DJ ou en rasta, tant qu’il est foncièrement et physiquement vil et déformé, vous aurez en plus d’une toile noire, une scène étrange, aussi mémorable et salissante qu’un type qui fait exploser une tête avec son Magnum dans une bagnole (ne vous y trompez pas, je parlais bien d’un flingue).

Dans le pays du Tarantinophile, on demande le maniaque du street art, et on obtient ça :

Stereotypes Mutant Mange Bombe Loboto Hulk Gutters-Gang Eric le Faf Dark Mutant Crise en thèmes Acrylique Toile Gorgious Bud