Quand Numericable s’essaye au marketing mysogine

Publicité numéricable

Le concepteur-rédacteur de Numericable (35 ans de solitude) tente la pub mysogine !

Numericable, vous connaissez, hein ? Le fournisseur d’accès Internet nous a sorti une perle et ça vole haut. Très très haut. Du bon dégueulis de pilier de bar. La seule différence, c’est que c’est une publicité, et quand Twitter s’en rend compte et s’en mêle, bah ça fait mal.

Digne d’un stagiaire cocufié. C’est les premiers commentaires qui nous viennent à l’esprit ici, à la rédaction, devant la nouvelle pub de Numericable. Cette pub a été visiblement balancée dans le journal 20minutes comme une attaque pleine de bière, de foot et de testostérone (puisqu’on est dans les clichés) contre le sexe opposé.

Tout bad buzz digne de ce nom a un meilleur ami : Twitter. Or, là, il faut reconnaître que le concepteur rédacteur de Numericable en prend violemment dans sa fierté (et dans la tronche, accessoirement). On attend juste une dernière chose pour parachever tout ce merveilleux bordel d’insultes qui s’entassent déjà chez le FAI. Pour les quelques femens qui nous lisent peut-être, le siège de Numericable est à Puteaux. Allez-y, faites-vous plaisir !

Une petite liste des meilleurs tweets :

 

 

 

 

 

 

La palme pour la fin :