FOALS « On boit de l’alcool, ça suffit ! »

foals-itv-3

Rencontre avec Walter et Jimmy du groupe british Foals avant leur concert au Zénith de Paris.

Foals, qui depuis 2008 et à l’aide du statut de sex-symbol de son leader Yannis, est devenu une référence en matière de rock anglais, avec un son pas aussi sage qu’il n’y paraît, un vrai travail de recherche musicale et des clips plutôt surprenants. On a discutailler de choses et d’autres avec Walter, le bassiste, et Jimmy, le gratteux chevelu, et franchement, on a bien ri !

• Votre musique est un peu plus calme, mais tout aussi intense, que sur votre album précédent, vous vous êtes assagis ou c’est parce que vous faites de la tension ?

• Your music is softer but still intense than in your latest album, did you become wiser or did you get a fragile health ?

 

Jimmy : Je dirais oui, je me sens plutôt faible aujourd’hui. Je sais pas trop, et toi ?

Walter : Je crois que c’est quelque chose d’assez naturel que le son ait changé. On a changé notre ancienne façon de travailler, on avait l’habitude de jouer dans de petites pièces remplies de monde, tout les 5 ensembles. On a arrêté parce que ce n’était pas très sain, mais ça a crée l’ancienne « patte Foals ». La plupart des changements sont venus de Jimmy et moi, on travaillait ensemble sans les autres, avec la voix, sans la batterie et la basse … C’est en ça que ça change, on se laisse chacun de l’espace !

 

Jimmy : I’ll say yes, I feel quite fragile today. Well … I don’t know, and you ?

Walter : I think that was kind of a natural thing for the sound to change. We sort of change the old form of working like we used to play in small crowded rooms, all together, the 5 of us, we decided that we should stop that because it was unhealthy, it’s the old Foals’ mark. A lot of that change came from Jimmy and I, we were working together without the rest of the band, just vocals, not a full drum kit, bass going and everything, so that’s how that changed… We just give each other a bit space !

 

• Vos derniers clips (Bad Habit, In The Woods, Late Night) sont plus noirs, que s’est -il passé depuis « Miami » ?

• Your latest movies are darker than ever, what happened since the « Miami » video ?

 

Walter : On a aussi changé de réalisateur. Le traitement vidéo va mieux avec la musique, les clips sont plus sérieux. Mais j’adore le clip de « Miami », c’est différent même si pas mal de gens ont cru que c’était une blague. Je pense que le réalisateur avait cette idée depuis un bon moment et il l’a réalisée. Bill (notre nouveau réal) est génial, il a fait les clips de « Bad Habit »et de « Late Night ». Pour « Late Night », on est allé en Roumanie, c’était incroyable… Tu sais, je pense que c’est sain de travailler avec des personnes variées. Peut être qu’on a fait trop de clips pour cet album, parfois je pense qu’il vaut mieux ne pas faire de clips plutôt que d’en faire pleins qui soient moyens, parfois on a peut être raté notre « patte ». Ceci-dit on est très fiers du travail fait avec Bill !

 

Walter : We changed director as well. The treatment fits with the music, more serious short films. But I liked the Miami video, it’s different but some people were like « oh you must be joking !! ». I think the director had this idea from a very long time. But Bill (our new director) is great, he did bad Habit and Late Night. For Late Night we had to go to Roumania, that was pretty awesome… You know, I think it’s healthy to work with different people. Maybe we made too many videos for this album, but sometimes I think that an average music video is worst than not having one at all and I sometimes we missed the mark a little bit. However we are very proud of the work we’ve done with Bill.

• Qui est le plus stylé du groupe selon vous ?

• Who’s the most stylish of the band ?

 

Jimmy : Certainement Walter (rire)

Walter : Ouais, jean et sweatshirt … Je porte la même chose tous les jours, avec quelques variations. Non, le plus stylé, c’est Edwin ! Sa définition du style est très différente de la mienne, je vais tranquillement vers mes 30 ans donc…

 

Jimmy : Obviously Walter (laugh)

Walter : Yeah, jeans and sweatshirt … I wear the same thing everyday. No, the most stylish, defenitly Edwin ! His definition of style is very different to mine ! I am greatfully moving to my thirties.

 

• Vos clips sont toujours incroyables, qu’est ce que vous prenez comme drogue ?

• Your videos are always incredible, what drug do you take ?

 

Jimmy : Quelle drogue prend Bill !

Walter : Tu parles de la vidéo de « My Number » ? Ouais, celle là c’est un projet de dernière minute. On la réalisé en une journé parce qu’on avait une urgence. On voulait capter l’intensité d’un concert ! C’est un peu bizarre que tu parles de drogues … On boit de l’alcool ça suffit !!

 

Jimmy : What drug is Bill taking !

Walter : You are probably talking of the video My Number ? Yeah that one was a very last minute video ! We manage to do that in a day, cause we had a bit of emergency and I think we wanted to capture what it was like to be in an intense show. Well, it’s kind of weird that you talk about drugs … I mean we just drink a lot !! That’s enough yeah.

 

• Dans « Miami », il y avait des voitures à suspensions hydrauliques; dans « Inhaler », il y a du street art, de la danse hip-hop et BMX, est-ce que l’univers vous fascine ?

• In the « Miami » video, there are lowriders; in « Inhaler », there are street arts, hip-hop dance and BMX, are you fascinated by the street universe ?

 

 

Walter : Ouai ! Jimmy et Jack adorent le skate ! Même si on ne fait rien de tout ça, c’est notre environnement avec nos potes, quand on sortait les voir faire du skate en buvant des bières ! Le danseur, lui, il donne le groove de la chanson, qui est relevé par la danse. Je pense qu’on a toujours été fascinés par la danse, ça doit être parce qu’on est mauvais. Ca va être la prochaine question, c’est ça, qui danse le mieux ?

 

Walter : Yeah ! Jimmy and Jack are pretty obsessed by skateboarding. Even if we don’t do it, it’s been around us with our friends. We used to hang out, drinking beers watching our mates skatebording. The dancer just give the groove of the song, it is nicely reflected by dance. I think we have always been fascinated because we can’t dance ourselves ! Is that gonna be the next question, who’s the best dancer ? 

 

•  Non, mais vas y !

•  No, go ahead !

 

Walter : Alors c’est Yanis, il sait faire les danses grècques !

 

Walter : Definetly Yanis, he could do greek dance !

foals-itv-2

• Il y a quelque chose de tropical dans vos derniers singles, d’où est-ce que ça vient ?

• There’s something tropical in your latest singles, where does it come from ?

 

Jimmy : On essaye de faire quelque chose de tropical parce que le temps en Angleterre est tout pourri. Créer des sons « tropicaux » nous rend plus joyeux en studio !

 

Jimmy : We try to do something tropical, because the weather in England is so bad … Writting tropical song makes us feel happier in the studio !

 

• Laquelle de vos chansons pourriez vous écouter en boucle ?

• Which one of your song could you listen on repeat to life ?

 

Jimmy : Aucune !

 

Jimmy : None of them !

 

• Vous écoutez vos chansons ?

• Do you listen to your songs ?

 

 

Jimmy : NO !

Walter : No, mais parfois c’est interessant de revenir en arrière.

Jimmy : C’est pareil pour les peintres, imagine qu’ils mettent leurs toiles aux murs de leur appart ? C’est bizarre ! Ou alors tu t’aimes vraiment …

 

Jimmy : NO !

Walter : No, but sometimes it’s intresting to go back.

Jimmy : It’s the same for painter, do the put their work on the wall of their house ? Either you got to love yourself ! It’s insane !

 

• La pire cuite de votre vie, c’était quand ?

• The worst hangover of your life, when was it ?

 

Jimmy : Oh, c’est assez récent. On était au Brésil, on buvait des Caïpirinha, tu sais, c’est super sucré et fort, et on en a vraiment bu beaucoup. Walter et moi, on est allé au Sauna le lendemain, avec une énorme gueule de bois; il faisait vraiment super chaud donc on a commencé à se sentir bizarres. Le soir on devait jouer dans un Festival, avec Animal Collective. Je ne me suis jamais aussi mal senti ! J’arrivais à rien faire, je ne comprenais rien, les mecs sur scène me regardaient bizarrement. On peut rangé sa dans une catégorie 3 de gueule de bois !!

Walter : Rien à voir avec une catégorie 6, sinon il serait mort ! Catégorie 5 c’est proche de la mort et catégorie 4 c’est vraaaaaiment bourré !

Jimmy : Je sais pas comment j’ai fait pour assurer le concert.

 

Jimmy : Oh it’s quite recent. In Brazil few years ago, we drank Caïpirinha, you know, it’s very sugary and strong, and we drank lots of them. Walter and I had a sauna the next day, and we were going through a straight hangover, it was very hot and we started to be feeling a bit weird. And then I remember we were playing in a festival that night, with Animal Collective. I never felt that bad ! I couldn’t deal, I couldn’t understand anything, like where we were and men on stage looked at me and were like « uh !!! ». This could be ranked as a category 3 hangover !!

Walter : Nothing with a category 6 because we would be dead ! Category 5 is very close to death, Category 4 is reaaaally grumpy !!

Jimmy : I don’t know how I did the show .

• Comment faites vous pour n’être influencés par aucun groupe anglais ?

• How do you manage to avoid english bands influences ?

 

Jimmy : Des groupes anglais ? J’en écoute aucun !

Walter : On n’en sait pas beaucoup sur les groupes, même si on est entourés par énormément de groupes. J’en ai beaucoup entendu parlé, mais je n’ai jamais vraiment écouté leur musique. Mais il n’y a pas de mal à ça, on ne les critique pas, on n’a juste pas le temps de tout écouter. On n’ignore pas la musique anglaise, mais je préfère par exemple écouter le dernier Four Tet, plutôt qu’un groupe de rock, c’est là qu’on prend nos influences. Son dernier album est génial.

 

Jimmy : English bands ? I don’t listen to any !

Walter : We are quite ignorant about a lot of bands sometimes, even if we are overwarmed by amound of bands ! I have heard from them for many years, but I’ve really heard their music. But there is nothing wrong with that, we just don’t have time to listen to everything. We don’t ignore britsh music, rather than listening to the new rock band, we would listen to the last Four Tet we take influences from that ! The new album is great !!

 

• Êtes-vous hipsters ?

• Are you hipsers ?

 

Jimmy : Non !

Walter : Non ! On est pas assez cools pour être des hispters, ça aurait pu le faire si l’on avait encore 20 ans mais là c’est trop tard … De toute façon, tout le est un hipster, non ? Tous les jeunes sont des hipsters ! Donc … NON !

 

Jimmy : No !

Walter : No ! We are not cool enough to be hipsters, we might have been in our 20’s but not anymore … Everyone is a hipster now, right ? Every young person is a hipster ! So … NA !

 

• Si vous deviez arrêter le rock demain, vous vous metteriez à quel style ?

• If you had to stop make rock music tomorrow, which other music style would you choose ?

 

Jimmy : Reggae !

Walter : Je pensais que tu dirais Jazz !

Jimmy : Et Jazz, mais tu bon jazz, de bon goût.

Walter : Je ferai du rock progressive affreux ! (rire) De très mauvais goût !

 

Jimmy : Reggae !

Walter : I thought you would say Jazz !

Jimmy : And Jazz ! But good and tasteful jazz.

Walter : I’d like to make awful prog rock ! (laugh) Tasteless !

foals-itv

 

• Quels sont vos pires souvenirs de groupies ?

• What’s your worst souvenir with groupies ?

 

Walter : Beaucoup de photos horribles, qui te font des têtes affreuses ! Récemment, on a eu quelque chose de marrant, mais de très bizarre quand même, c’était des poupées russes, qui s’emboitent, et sur chacune d’elles il y avait une de nos têtes à nous. C’était marrant.

 

Walter : Many pictures that make you look awful ! But we got something really cool recently, cool but a bit scary though, it was a Matryoshka doll and each one had our faces on it ! That’s funny.

 

• Êtes-vous Open Minded ?

• Are you Open Minded ?

 

Jimmy : Ouais. Sur plusieurs choses.

Walter : Ouais. Je n’imagine personne te répondre « non » à cette question !?

 

Jimmy : Yeah ! About some things.

Walter : Yeah ! I can’t imagine anyone saying « no » to that question.

 

Si t’en as pas eu assez, viens lire le report de leur concert au Zénith :