Fashion Week : La mode signera t-elle la fin du hip-hop ?

pharell williams

Quand la Fashion Week rhabille les rappeurs pour l’hiver

-“Yo mec ça fait un bail que tu n’as pas produit un bon son ?” – “ Baaah t’as vu… c’était la fashion week quoi !”

Si tout cela est stéréotypé, caricaturé (et manque de virilité selon l’interprétation), on en vient tout de même à s’interroger sur l’avenir du hip hop.

Les héritières d’hôtels de luxe seront-elles finalement priées de se mettre derrière aux défilés pour faire place aux rois du hip hop ? La mode prend de plus en plus de place dans le hip hop; mais peut-elle l’enterrer pour autant ? C’est la question qu’on se pose…

front row
Theophilus

Le nouveau visage des front rows

Certaines choses ont changé dans les défilés depuis quelques années. Pour être au courant des dernières tendances, les artistes hip hop se mêlent aux it girls. Ces nouveaux rois de la mode viennent pour voir et pour être vu. Dans les défilés, le front row est le rang le plus prisé. C’est le premier rang donc on comprend qu’il est réservé aux personnalités les plus “importantes” mais aussi, les plus concernées.

fashion week front row
Kanye West

Ce rang qui détourne les regards du podium doit briller et c’est désormais sur les grosses pointures du hip hop qu’on compte pour faire le show. Les grands créateurs montrent leur ouverture d’esprit en mixant des personnalités d’univers aux antipodes et les rappeurs montrent qu’ils sont les gens “les plus cool” du moment : tout le monde y trouve son compte.

 

asap rocky fashion week
A$AP Rocky


Du rap US monogrammé

Pour ceux qui auraient manqué une décennie de hip hop US, le tableau peut être quelque peu déconcertant : les rappeurs s’appellent “Gucci Mane”, font des sons intitulés “Tom Ford”, s’habillent en Givenchy et s’assoient aux côtés d’Anna Wintour dans les défilés ? Déconcertant ! “Les temps changent…” (Un maître de cérémonie français avait pourtant bien tenté de nous prévenir !). Parsemés comme des monogrammes sur une mallette Louis Vuitton, les grands noms de la mode rythment aussi symboliquement les paroles de rap. Le passage élogieux dédicacé à Gucci, Louis Vuitton et Maison Martin Margiela n’aura d’ailleurs échappé à personne dans Niggas in Paris de Jay Z et Kanye West.

fashion week
Serait-ce parce qu’il n’y a plus de problèmes de gangs, de ghettos, de dealers mais seulement des problèmes de garde robe dans le milieu des gros durs ? On a du mal à le croire. Les puristes pleurent la déviation du hip hop. Mais avec un peu de souplesse, le hip hop US est une culture qu’on parvient à comprendre si l’on prend en compte l’évolution et l’ascension sociale des rappeurs. Pour beaucoup de rappeurs au passé sombre, le but est avant tout de montrer leur réussite. Jay Z a quitté Brooklyn pour le quartier huppé de Tribeca à Manhattan; On trouverait alors cela indécent qu’il nous parle des junkies intrusifs qui squattent sa cage d’escaliers. Non, du coup on accepte qu’il nous rap, sans faux-semblant, son amour pour Tom Ford.

À LIRE :   Le retour de la sandale Méduse, ouille ça pique !

“Hip hop is dead”…

Des voitures de luxe, de jolies jeunes filles et une garde robe coûteuse : les rappeurs font le récit de leur nouvelle vie au travers de paroles manquant volontairement d’humilité. Pour montrer leur suprématie, ils veulent le haut de gamme dans tous les domaines. Et dans la mode, le haut de gamme c’est les vêtements de créateurs. Le baggy a alors été troqué contre des ensembles de grands couturiers et la musique est, elle, devenue une vitrine à cet étalage de luxe. Craignant de voir l’industrie du hip hop sombré à cause des dérives de la pensée, Nas avait intitulé en 2006 son album “Hip hop is dead”.

mode rap
La mode serait-elle la nouvelle menace qui pèse sur le hip hop ? Kanye West en est en tout cas convaincu. Dans une interview livrée à Style.com en juillet dernier, il déclare : Fashion killed rock and roll. Fashion killed contemporary art, and turned it vulgar. And if hip-hop artists are not careful it will also kill hip hop. Alors “ stop !” On rembobine et on traduit surtout : “ La mode a tué le rock and roll. La mode a tué l’art contemporain; et en a fait quelque chose de vulgaire. Et si les artistes hip hop ne font pas attention, elle tuera aussi le hip hop”. Est-ce bien Kanye West qui dit ça ? On n’ira donc pas plus loin; Et sur cette “divine” déclaration, on conclura alors que ce qui tuera le hip hop c’est sans doute des artistes pleins de paradoxes.

Sarata