Kid Noize : quand les singes se mettent à la musique

kid noize© Nous Prod

Kid Noize, le singe aux platines @ Rock en Seine

* Bon, jeune singe, raconte nous ton parcours. Pourquoi ? Comment ?

Pourquoi je sais pas, comment ? J’ai commencé dans le hardcore quand j’avais 13 ans. Musique à fond et puis les premiers programmes : fruity loops 1. Après, j’ai vraiment un truc parallèle, j’viens de l’image et  ça s’est fait naturellement. Quand j’étais petit j’achetais toutes les covers, tous les vinyles pour leur cover. Toute ma culture musicale s’est faite en partie par rapport aux covers donc j’ai acheté plein de daubes et j’ai découvert des trucs complètement improbables parce que le cover déchire et que après je me dis « tiens, c’est intéressant, le mec son univers c’est ça » parce que voilà sinon tu mets un white label et puis voilà, ce qui est pas négatif non plus. Donc si tu veux, à la maison j’ai tous les Iron Maiden en 4,5,3 fois alors que j’aime pas leur musique mais je peux pas m’empêcher de les acheter. Donc y’a Iron Maiden, après y’a Kiss, y’a Gorillaz, y’a Aphex Twin

Donc t’as commencé ton parcours à travers tous ces CD que tu achetais, sans vraiment tous les aimer ?

C’est pas vraiment sans les aimer, j’achetais les trucs mais je m’en foutais en fait. J’achetais pour la cover. Enfin c’est la cover qui me faisait acheter, elle me faisait triper.

* Tu avais quel âge quand tu as sortis ton premier son ?

Bah en fait quand j’étais petit, très tôt je rêvais d’avoir une caméra donc à partir de 6/7 ans dès qu’il y avait quelqu’un qui avait une caméra, j’prenais mes ours en peluche et je les mettais sur des boites en carton sur mon skateboard, je courrais, je faisais déraper le skate et puis les ours tombaient, alors je passais ça sur la télé, j’appuyais sur « arrêt sur image », et je refilmais la télé en faisant arrêt sur image, ça durait ¼ d’heure mais comme c’était trop long je repassais ce que j’avais filmé en version accélérée et donc ça faisait un ralenti. J’avais du noise sur la télé, c’était horrible mais mon ralenti avec. Après j’ai fait des faux clips de Nirvana, de Rage [against The Machine], et voilà j’suis tombé là dedans et puis après j’ai fait du graphisme, des vrais clips pour des vrais groupes, j’ai bossé dans des boites de graphisme, un peu dans le cinéma, je me suis fait 2/3 contacts et maintenant je bosse avec des mecs du cinéma pour mon projet Kid Noize.

rock en seine© Nous Prod

* Alors raconte-moi pourquoi Kid Noize ? T’es un enfant du bordel ?

Je ne peux pas concevoir la vie sans bordel quoi, et j’admire les gens qui font de la minimale, je les admire. Nan mais c’est le coté design, j’adore le noise. Dans le noise, y’a un truc formidable, c’est le côté design. Tu vas à Barcelone au Sonar, t’es dans un musée, le mec y’a 3 personnes dans la salle quand même et le mec il t’envois son son, c’est du noise et tu vois en 1 minute il change d’une note, il monte d’un ton et t’en prends tellement plein la gueule… Enfin voilà, ça c’est un truc, je ne ferais jamais ça de ma vie mais j’admire quoi, je trouve ça design. La minimale, je trouve ça génial, et le noise, c’est génial – quand je te dis noise c’est pas de l’indus’ c’est le noise quoi, c’est le bruit… J’trouve ça génial.

* Parle-moi de tes influences musicales, de tes vraies influences, celle qui te font aujourd’hui faire de la jungle

Bah en fait mes influences musicales, mes vraies, j’vais être complètement honnête : le premier CD que j’ai reçu c’était les Guns, Illusion II, puis j’ai été fan de Nirvana, Rage Against The Machine et puis après j’ai découvert le hardcore, j’suis resté planté là dedans donc on est partit en tournée avec Sepultura etc, voilà c’était le vrai hardcore. Et sinon, mon top 3, c’est arrivé à un moment de ma vie où c’était la post adolescence et donc le #3 c’est… ah j’hésite toujours entre le #2 & #3… aller on va dire #3 : Dj Shadow, #2 Boards of Canada, et #1 Aphex Twin. Je sais pas pourquoi moi en #1 je mettrai toute ma vie Prodig, ce qu’ils ont fait, ce qu’ils ont inventé – Ouai mais Prodigy – je les ai vu en concert, j’ai perdu ma chaussure – J’adore Prodigy mais dans Prodigy y’a un coté : ils étaient 4 puis le danseur il s’est barré mais il s’est fait virer puis le chanteur en fait c’est pas le chanteur et puis l’autre chanteur c’est pas non plus lui et en fait celui qu’on voit jamais c’est celui qui fait tout et respect, full respect mais je suis moins drum and bass… après je viens de la scène en Belgique, tout ce qui est free party, j’ai vraiment grandi là dedans, c’est mes plus beaux souvenirs donc la drum and bass voilà j’en ai bouffé et rebouffé mais c’est moins – j’en passe aussi – je m’en sers plus comme des break parce que c’est des références « tiens, prend toi ça » mais je préfère mille fois de la dubstep que de la drum. Ce que j’aime bien dans la dub, c’est que pour moi c’est de la vraie musique électronique parce que c’est une vraie prouesse sonore, j’trouve qu’il y a pas eu de suite, enfin la suite c’est la trap music, que j’adore aussi et donc on joue avec tout ça et ce que je trouve très cool c’est que là on arrive à une connexion entre le hip-hop et la musique électronique : t’écoute Wiz Khalifa, le dernier Kanye West, Kendrick Lamar enfin tu vois, full respect, je rêverai de faire des featuring avec ces mecs là. Et là on repart dans des trucs hyper minimales, quand je dis minimale, c’est ça, c’est 3 sons. Bon après je t’ai pas du tout expliqué le son de la jungle mais le son de la jungle c’est plus des trucs comme Diplo ou Mad Decent mais c’est pas non plus ça. En fait t’as beaucoup d’influences, beaucoup de trucs  qui font qu’aujourd’hui tu fais çamais j’adore Dj Mujava, j’ai redécouvert un de ces sons y’a un mois et j’fais mais putain… c’est Warp, Warp records tu vois, c’est le coté label… ce qui est bien c’est que t’as vraiment pleins de références, tu peux citer des millions d’influences alors que d’autres artistes auraient pu me dire je suis influencé que par untel et untel – Ah nan mais.. mais c’est mon problème, j’ai trop, on dit toujours : « choisir c’est renoncé » et ma vie ce n’est que ça. J’ai deux moments durs dans ma journée, nan 3, jte mens : #1 quand je dois me lever, je hais le monde entier ensuite #2 c’est quand je dois renoncer. Moi j’bosse en 8 pistes, tout ce que je fais c’est que du 8 pistes, et tout mon live c’est du vrai live, c’est des vraies boucles, ça veut dire que je fais ce que je veux. Là aujourd’hui j’ai fait 50 minutes, j’peux te faire le même live en 30 minutes quand je fais des premières parties c’est ça. Donc, le deuxième moment c’est quand je dois renoncer, renoncer à mes boucles, renoncer à telle influence parce que ça va pas etc. Renoncer ça me fait mal, ça me fait chier quoi. Et le troisième moment c’est quand je dois aller dormir, ça me fait chier aussi.

À LIRE :   Wrung lance Paname Jungle et nous on te l'offre !

fuck© Kid Noize (fb)

* J’ai vu que tu avais fait la première partie de Die Antwoord, ça doit être fou pour un jeune artiste comme toi, nan ?

Ouai c’était cool ! On s’est bien entendu, après le concert on a été chiller avec eux. Les mecs c’est des dingues, après je sais d’où ils viennent, je sais où ils vont et c’est un groupe qui a 50% d’image, 50% de sons mais ce qui est génial avec Die Antwoord, et ce que je préfère, c’est que les mecs c’est de l’africans, enfin tu vois c’est des sud africains et putain, pour moi c’est une aubaine, c’est des mecs qui ouvrent des portes quoi. C’est au-delà de la chance inouïe, c’est que c’est parfait. C’est comme aujourd’hui – enfin c’est un autre délire mais – je jouais juste avant Jackson and his computer band, c’est une autre influence, c’est un autre son que j’écoutais il y a longtemps mais c’est vrai que Die Antwoord, c’est Die Antwoord. Je rêvais de jouer demain avant Major Lazer, tu vois, voilà. Mais demain j’ai autre chose. Aujourd’hui c’est très bien, il a pas plus !

die antwoord© Kid Noize (fb)

* Bon, on a parlé d’influence, j’vais t’en parler d’une autre parce que je suis obligé : on est d’accord, Charlton Heston défonce Tim Burton ?

Le problème c’est que le Tim Burton il pue du cul. Parce que l’histoire ce n’est qu’une course, le mec ne s’arrête jamais, il ne prend aucun moment pour réfléchir à ce qui lui arrive. Tout ce qu’il veut c’est se casser et bon… après les autres y’en a eu beaucoup, y’en a eu des bons, celui que je préfère enfin celui qui m’a influencé vraiment c’est le trois, tu sais c’est celui où les mecs viennent dans le vrai monde et tu fais « wow big respect » et tu vois ce côté américain année 70/80 avec juste un couple de singes qui sont là et je me suis dis mais putain mais moi je vais être ça quoi ! Je veux être ça. C’est trop beau, c’est parfait, c’est génial. C’est nos racines qui reviennent au présent et qui représente notre futur mais c’est parfait, la boucle enfin voilà t’as pigé, et puis y’a un peu de Michael Jackson aussi quoi. J’ai adoré aussi la pub qu’ils ont fait pour Reebok, ils ont repris le mec grandeur nature, tu croyais que c’était pour le film mais en fait non, et puis aussi dans Marie Antoinette, on voit des paires de pompes pareil et puis y’a aussi du Aphex Twin dans ce film donc j’aime bien ce coté… Voilà Kubrick, tu vois, big respect aussi, je surkiff tout ça quoi.

rock en seine 2013© Nous Prod

* Are you really Open Minded ?

Bah… Je sais pas, moi je pense que trop mais en fait je suis ouvert d’esprit quand je comprends… Tu vois, j’ai beaucoup de stand-by, j’ai mon disque dur, j’parle beaucoup de formatage quand on est petit tout ça, pour moi on se fait formater : c’est ton disque dur qui est formater. J’ai été formaté d’une certaine façon après j’suis ouvert d’esprit mais parfois y’a des trucs que je mets de coté pendant 2 ans et je les comprends 2 ans plus tard enfin ouai j’pense que je suis ouvert d’esprit, en tout cas ça m’excite quoi.

* Qu’est-ce que je peux te souhaiter pour l’avenir ?

Je dirais la même chose qu’aujourd’hui toutes le semaines. Je suis là pour faire danser les gens, c’est mon vrai kiff, enfin non mon vrai kiff c’est de danser moi-même mais voilà, j’suis là pour danser quoi. très bien, j’espère qu’on pourra te faire danser jusqu’à la fin de ta vie ça serait cool !