Medine à la Boule Noire !

Medine brav tiers monde la boule noire
Medine Brav Tiers Monde

Medine, rien à promettre disait-il !

Il y a quelque temps déjà j’étais parti discuter avec Medine à propos de son dernier album et de ses 9 ans de carrières, et quoi de mieux que de le retrouver à la Boule Noire jeudi soir pour écouter son showcase privé. Vous me direz quel changement alors entre la première rencontre et cette fois, la seule différence c’est que j’ai pris avec moi : Deux Nazis du RAP. Ces mecs qui ont Rap Genius dans le front, et qui se souviennent de toutes les morceaux, de toutes les évolutions, ceux ci même qui me donneront un avis différent.

Après avoir collé quelques milliers de stickers Open Minded entre Saint Lazare & Pigalle nous voici devant la Boule Noire, sous la pluie tant qu’à faire, dans la queue et surtout avec des bières.
Commence l’éternel :

« Vas-y laisse passer les gens j’ai pas fini ma bière »
« De toute façon il est sur Planète Rap il ne sera jamais à l’heure »
« T’as pris ton keurma pour lacher un ou deux gueuta vite fait »
« Bon on rentre là ? »
« Vas-y colle lui un sticker dans le dos ! » (On parle du videur du lieu là )

Evidemment ils avaient raison et non content de ne pouvoir fumer à l’intérieur (lumière allumée en tout cas), Medine avait bien une heure de retard et heureusement il y avait un bar.
Extinction des feux ( 21h54)  on est devant depuis longtemps déjà et commence le concert dans le feu avec Trash Talking, d’un côté Medine avec son masque de Bane qui d’ailleurs tue et derrière on retrouve Tiers Monde et Brav. Ambiance de folie rien à foutre je saute surtout sur le mec à côté de moi qui pour le coup est un plus costaud et carré que mon mètre 70 mais c’est pas grave il a l’air de trouver ça drôle. On enchaîne sur Oracle avec « Qu’ils ouvrent des écoles ils fermeront des prisons » je m’en bas la race on gueule (j’ai toujours été un peu révolutionnaire …) et ce son te balance dans une ambiance de fou.

Medine Protest Song La boule Noire

Arrive le moment Don’t Panik et la phrase qui fait plaisir aux « vrais », on va reconnaître ceux qui étaient la depuis le début, bien sur les deux nazis du RAP étaient là au début !
Très bonne ambiance dans le public finalement que je trouvais complètement éteint au départ sur qui balance ensemble le rap c’est du bruit qui pense, une spéciale pour Monsieur Proof sur Cadavre exquis qui envoi une prod de l’espace qui tue et comme dirait Alivor un cadavre reste un cadavre et peu importe qui tu es !

On se pose sur Blokkk Identitaire le « Clash » qui dénoncent les clichés entres Arabes & noirs, les uns racistes, les autres divisables restent un titre assez sombre entre la prod & les paroles même si je ne suis pas un grand fanatique des clichés qui peuvent souvent être mal interprétés. A chaque concert son moment émotion (Metallica & Nothing else matters, Celine Dion & Titanic, bref vous avez compris) on se retrouve nous avec Enfant du destin David que la plupart d’entre vous connaissez déjà et la suite de la chanson qui sort dans le prochain album Daoud. L’histoire d’un juif et d’un palestinien en terre occupée et du cercle infernal des attentats des deux parts qui ne finira jamais.

Pour la dernière partie du concert, voici le moment ou mes nazis du rap n’étaient pas d’accord, Medine passe sur des sonorités Rock ou certains diraient qu’ils poussent la chansonnette. Personnellement je n’ai aucun problème avec le Rock mais ceux qui s’attendaient à du Medine de 2008 vont être déçu. Et pire encore après double discours on entends la batterie d’un son mythique de U2 Bloody Sunday ! Au moment ou j’allais dire belle dédicace , j’ai entendu « Wesh il est sérieux là, je suis pas venu écouter du U2 » disait un des nazis du rap. Bref après une barre de rire tout le monde satisfait un finit le concert Rélovution & Biopic.