Manif pour personne.

Ce weekend différentes manifestations ont eu lieu en France avant la promulgation de la loi demain, le 23 avril.

Alors manif pour tous ou pour personne ?

mariagepourtous

Déambuler dans les rues d’Avignon, une habitude quotidienne, un plaisir de tous les instants.

Les beaux jours sont de retour et la déambulation se fait plus insistante encore.

Oui mais voilà au détour d’une rue piétonne, un boucan de tous les diables (klaxons, trompettes et cries de joie) m’envahit tout à fait. Une cacophonie joyeuse ! Mercredi après-midi c’est jour de mariage et je m’attends à voir, sur l’artère principale, des berlines blanches, des robes au style recherchées, des mariés, des confettis, du champagne.

Je m’avance à grand pas vers ladite rue et quel ne fût pas ma surprise en voyant non pas un mariage comme l’ambiance me laissait l’entendre mais bel et bien une manifestation anti-mariage gay, la « manif pour tous » oui, défilant à tombeau ouvert dans des mono spaces climatisés. Toutes vitres baissées, ces gens là sont de toute évidence insensibles au réchauffement climatique, laissant flotter dans l’air des drapeaux tricolores associés à d’autres roses, bleus, le visage de Frigide Barjot placardé sur les lunettes arrière. Des enfants, des adolescents, des familles, des adultes, tous scandent des slogans anti Hollande, anti-mariage, anti-gouvernement, anti-tout ! Réactions des passants : bras d’honneur, applaudissements, huées, pouces vers le bas, encouragements ou indifférences.

Je pointe moi mon majeur vers une soi disante manifestation à laquelle on aurait pu crier : « Vive les mariés ! » Une soi disante manifestation sur roues : par peur d’échauffourés ou simplement par flemmardise de marcher sous la chaleur de l’été revenu, voilà la motivation qui anime ces opposants.

Ces opposants prêt à gaspiller un plein d’essence pour une vaine cause à laquelle eux même ne croit plus mais qui, animés par une sorte de ferveur conservatrice, se forcent désormais à parader dans les rues de la même façon que les motards de France se font entendre : en appuyant sur le champignon.

Alors messieurs, dames, conducteurs, conductrices, point mort, ayez le courage de descendre de vos autos, vous n’êtes pas le pape que je sache, manifestez oui si vous le voulez mais dignement car de cette façon vos revendications passent dans les esprits aussi rapidement que vous roulez sur l’avenue de la République.


By Hugo Mallié
Photo : Ju Lih