Comment devenir un bon pilier de comptoir

Il y a boire et boire

pilier1

Chacun d’entre nous a la vision du pilier de comptoir. « Un singe en hiver » avec Gabin et Belmondo en sont une des illustrations. Ivre, bruyant, bagarreur et bien souvent saoulant.

Mais il n’en est plus tout à fait la même chose. Voici quelques éléments issus de mes observations « barbistiques ».

Les milieux urbains ont bien changés et le troquet comme il a existé tend à disparaître mais on tient bon.

Tout d’abord, choisir un bistrot de ton quartier, ton spot de rayonnement. Forcément c(est plus simple pour ramper jusqu’à chez soi.  Si tu n’es pas joueur évite les bar tabac PMU. En effet, si tu n’es pas capable de jouer Jolly Jumper dans la ‘4ème du trot attelé, tu ne seras pas crédibles aux yeux des autres habitués.

Une fois ton bistrot choisi par différent critère (localisation, proximité…) d »autres éléments rentrent en jeu. Le pilier de comptoir connait l’endroit comme sa poche du matin au soir. Donc privilégie un spot où tu peux y croiser ouvriers et commerçants le matin, employés le midi et étudiants et jeunes actifs le soir, sachant que les différentes populations peuvent se croiser.

pilier3

Premier élément. Le patron n’est pas ton pote de prime abord. Même si tu es souriant, blagueur, prompt à l’échange tu devras faire tes preuves. De même chercher à monopoliser le patron dans toute les discussions, tu ne fais pas. Ce dernier a aussi d’autres choses à faire que de te répondre. Pareil, n’attaque pas le petit blanc d’entrée de jeu à 8h du mat. Le café c’est bien (les marges sont plus fortes).

À LIRE :   L'existence des hikikomoris, une vie de réclusion

Si ton attention est de te mêler aux autres piliers institutionnels, il te faudra maîtriser plusieurs éléments. Les blagues, ok, mais ne pas en abuser. Une lecture assidue du quotidien régional type « Le Parisien », quand tu habites à Paris et l’équipe. INDISPENSABLE.

pilier

Bien évidemment, une critique systématique des bouchons, des travaux, du coup du stationnement, de la critique de la municipalité ……. Type Hidalgo, doit impérativement être maîtrisé.

Bien sûr, si tu bois des coups, tu dois impérativement te maîtriser pour ne pas gêner les autres clients. Tu dois créer l’ambiance et ne pas la pourrir, car là le patron ne te toléra pas longtemps. De même si tu payes un coup au patron et qu’il ne prend pas un verre d’alcool, n’insiste surtout pas.

pilier4

Si cet ensemble de critères est réuni, tu vas te faire des potes près de chez toi et ainsi voir la solidarité de quartier se mettre en place et des heures à passer au comptoir avec ces nouveaux potes où tu pourras parler de tout et de rien au fur et à mesure.

pilier

A la tienne.