Le #PasDeVague, un tsunami de témoignages de professeurs agressés

Un hastag pour libérer la parole 

#PasDeVague

Quelques jours après la diffusion d’une vidéo choc montrant un élève braquant un pistolet sur son professeur à Créteil, le monde scolaire a décidé de faire remonter à la surface toutes les agressions que le corps enseignant a déjà encaissé, à travers le hastag ironique PasDeVague. De nombreux messages ont d’ores et déjà été postés et de nouveaux autres continent d’enflammer la toile pour alimenter ce ras-le-bol général.

À LIRE :   "Alerte, ma salle de cours va craquer !"
#PasDeVague1#PasDeVague1 #PasDeVague2

Les enseignant dénoncent à travers cette parole libérée les violences perpétrées à leur égard ainsi que l’absence de réaction de leur hiérarchie à la suite de leur agression et l’implacabilité de l’Education Nationale. Les professeurs attendent maintenant des réponses et mesures fortes face à ce flot de mécontentent. 

#PasDeVague3 #PasDeVague4 #PasDeVague6 #PasDeVague7 #PasDeVague8 #PasDeVague9 #PasDeVague10 #PasDeVague11 #PasDeVague12

 

Publicités