Le Fort Festival : quand la pierre et la basse dominent

Un lieu insolite pour un gros événement

fort-festival1

Chaque année, le Fort Festival fait taper ses basses les plus lourdes entre les murs du fort de Tossa de Mar, Costa Brava. Un festoche dans un monument classé historique réquisitionné par les plus grandes têtes d’affiche de la Techno, ça force la curiosité. Jeff Mills, DJ Anna, Rødhåd, Maceo Plex, Mano Le Tough ou Paul Ritch… chaque nom est une référence. Open-Minded est allé jeter un coup d’oeil et te conseille de guetter, déjà, la cession 2019.

FF_23-min fort-festival18

A une centaine de kilomètres de Barcelone, l’événement attire quelque 2000 curieux venus de toute l’Europe. Comme moi, ils ont parcouru un labyrinthe de pierres et de chemins sinueux pour entrer dans l’univers atypique du Fort Festival : deux scènes, deux altitudes

fort-festival2 fort-festival3 FF_21 fort-festival4

La première : la scène principale, installée dans les entrailles du Fort. Samedi 6 octobre, le temps réchauffe, la mer est calme, seul le vacarme du Fort résonne sur toute la côte. Eclairages chauds, qualité de son à rude épreuve, rien ne vient ternir l’expérience. Nichée dans neuf siècles d’histoire, Anna frappe une techno musclée, comme un trou noir dans la mémoire de la Costa Brava. La veille, Undo, ancien résident du célèbre Razzmatazz avait déjà livré ses ondes les plus hypnotiques. Giorgia Angiuli, la jeune compositrice italienne, fermait la soirée d’ouverture dans un savant mélange de Deep house, pop et techno. Ici, ni hangar, ni bitume, seul la pierre et la basse dominent l’évènement.

À LIRE :   Paris expose le meilleur du rock'n'roll !

 

fort-festival5 fort-festival6 FF_8 FF_9 FF_19

Réchauffée par la rythmique acide de la jeune brésilienne, je me laisse guider par les foules enivrées. Allons se percher encore plus haut, là bas sur la colline où culmine la seconde scène. Au sommet de la falaise, le reste de la programmation défile devant ce bleu Méditerranée, un protagoniste à part entière du festival. Les autres personnages clefs sont des poids lourds de la basse.

FF_4 FF_18 FF_20

 

FF_14

 

 

Les autres personnages clefs sont des poids lourds de la basse. Rødhåd, le viking de la techno, ou le maître en personne Jeff Mills sont venus apporter le coup de grâce aux festivaliers.

FF_15

FF_22

 

fort-festival11 FF_26 FF_16 FF_11

 

Dimanche, Mano Le Touch, ou encore Maceo Plex, a fait vibrer une techno plus House pour conclure les festivités. Le Fort Festival n’a donc laissé aucun déçu et maintient son altitude jusqu’au bout.

FF_1_4 FF_5 FF_30 FF_7

Photographies tous droits réservés Florise Vaubien / Flo Nyd

Publicités