L’île de Montecristo, accessible seulement deux fois par an

Profiter de la beauté et du silence

L’île de Montecristo fait partie du parc national de l’archipel toscan, une réserve naturelle qui comprend également d’autres îles célèbres telle que l’île d’Elbe, Giglio et Capraia. Cette petite île sauvage d’un superficie de 10 km2 est tellement protégée qu’elle n’accepte que l’arrivée de visiteurs deux fois par an lors de périodes d’ouverture spécifiquement définies. Entre le 1er et le 15 août, puis entre le 31 août et le 31 octobre, Montecristo s’ouvre aux touristes, à condition de posséder le précieux sésame d’entrée. 

Montecristo

Le reste de l’année, seuls sont autorisés à déambuler dans cette incroyable faune et flore deux gardiens et deux membres de l’unité forestière des carabiniers qui se relaient toutes les deux semaines.

Montecristo
DEA/G. ROLI/Getty Images

Rendu célèbre par l’auteur Alexandre Dumas qui y planta le décor de son roman d’aventure Le Comte de Monte Cristo, l’île italienne est un petit paradis mais attention les visiteurs qui demandent un simple accès ne pourront visiter que le port principal Cala Maestra, le musée et la Villa Reale. Pour ceux qui ont réussi à obtenir une visite, ils seront accompagnés par des membres de l’unité forestière sur l’un des trois sentiers de randonnée de l’île.

À LIRE :   Tu connais le Nuwaubianisme, cette religion complètement barrée?
Montecristo
DEA/S. VANNINI/Getty Images bis

Encore faut-il être chanceux, car seulement 1000 personnes peuvent se targuer chaque année d’obtenir le laisser passer, et la large proportion revient aux équipes scientifiques et aux voyages scolaires. Mieux vaut s’armer de patience pour un jour débarquer sur l’île. 

Montecristo
David Forman/Getty Images