Melika Dez, où l’association de la photo et de la danse

Danser pour l’objectif

Melika Dez, photographe de Montréal, capture l’esthétique et la poésie visuelle de la danse dans les rues de New York. Durant ses études, Melika avait l’habitude d’utiliser des danseurs hip-hop comme sujets d’étude. C’est ainsi qu’elle a commencé à se faire un nom dans le monde de la danse urbaine local.

danse 1

Depuis 2013, elle exerce à New York, mais aussi à La Havane. Et c’est trois ans plus tard qu’elle a commencé à se focaliser sur les danseurs de ballet : elle a mis les pieds pour la première fois dans ce monde grâce à la danseuse Candy Tong, avant de travailler avec d’autres grands noms du domaine, tels qu’Alvin Ailey.

danse 4

Mais son attrait pour le monde de la danse n’est pas anodin : elle est ancienne danseuse professionnelle : elle comprend ses mécanismes, son exécution, ses « timings ». Selon elle, il faut avoir été danseur pour savoir photographier la danse, et pour comprendre ses codes.

À LIRE :   Les vieilles échoppes de Hong Kong immortalisées par le photographe Romain Jacquet-Lagrèze
danse 6

En ce moment, Melika Dez travaille sur une série de photos pour la commémoration du centième anniversaire de Nelson Mandela, en partenariat avec le chorégraphe Jeremy McQueen. Elle photographie 100 danseurs noirs dans les rues de New York, interprétant à leur façon la position du « Black Power », c’est à dire le poing dans les airs.

danse 7 danse 15 danse 14 danse 13 danse 12 danse 11 danse 9 danse 8

Si tu veux en voir plus, on te donne rendez-vous sur le profil Instagram de Meliza Dez

Lucas Richard

 

Publicités