A tester : la recette anti-gueule de bois Antique

Testée et approuvée par les Grecs au IIème siècle

Depuis la nuit des temps, les peuples s’envoient des godets dans la tronche. De fait, l’inévitable gueule de bois qui s’en suit a traversé les âges. S’il faut respecter les conseils de scientifiques en toge pour éviter le mal de crâne des familles et les relents indomptables, je signe. Et ses remèdes ont été découverts sur un papyrus médical datant du II siècle, écrit en grec et retrouvé en 2015 sur le site d’Oxyrhynque en Egypte à 160km au sud du Caire.

papyrus
©The Egypt Exploration Society

 

On doit cette découverte au chercheur Henry Benjamin, chercheur de l’université College de Londres du département de Grec et Latin. En quoi ça consiste ? Ces papyrus expliquent que pour échapper au mal intersidéral du lendemain de cuite, il est recommandé de « porter une chaîne de feuilles de laurier d’Alexandrie » mais aussi d’utiliser « des amulettes » et encore de porter sur soi « des mots magiques écrits sur le papyrus« .

À LIRE :   La croziflette, une variante de la tartiflette à tester !
papyrus
© The Egypt Exploration society

Ce dernier point permettaient aux dieux de voir le papyrus en question sur le patient (et mieux capter qu’il faudrait lui venir en aide ou l’achever sans doute). Il faut noté que ce savoir, caché parmi environ 500 000 documents de l’Ancienne Egypte retrouvés sur le site, mélange la médecine et la magie.

papyrus

Crois-tu que ton doliprane soit plus efficace ? Pourquoi ne pas lancer un appel aux dieux de la gueule de bois en se décorant de laurier-sauce (c’est pareil grosso merdo), et en se collant des post-it magiques sur la tronche (le papyrus moderne). A savoir que ce lot de papyrus médicaux contient aussi des remèdes pour des soucis oculaires, des maux de dents, des ulcères ou des hémorroïdes. Chacun son mal, respect et robustesse. 

papyrus