Revivez la grande fête de l’encre, le Mondial du Tatouage 2018

Tu l’as manqué, on l’a couvert pour toi

Vous n’avez pas pu vous rendre au Mondial du Tatouage 2018 ? Aucun souci, Open Minded et moi-même allons vous faire revivre ces trois jours dédiés aux plus belles œuvres sur peau.

MondialTatouage_JenRipper_OpenMinded (5)

La grande messe du tatouage commence le Vendredi, où, semaine oblige, il y a moins de monde, ce qui facilite la visite et les contacts avec les artistes. Dans cette cathédrale de verre qu’est la Grande Halle de la Villette, à l’abri de la pluie parisienne, on a l’impression de rentrer dans le saint des saints d’un art presque sacré. Bon, j’exagère un peu mais à peine. Cinq ans que je viens et c’est la même bonne énergie qui m’envahit à chaque fois. Du bon rock’n’roll dans les sonos, une odeur d’encens qui provient d’un stand de tatoueur asiatique et, surtout, le zonzonnement de plus d’une centaine de machines à tatouer qui tracent, toutes en même temps, la carte du tatouage contemporain.

 

Eliot_Kohek_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
Eliot_Kohek_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
Shamus_Mahannah_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
Shamus_Mahannah_MondialTatouage_JenRipper_Openminded

Magique. Il y a tellement à voir que j’en ai presque la tête qui tourne (et non, je n’ai pas écumé les différents bars, placés aux endroits stratégiques).

MondialTatouage_JenRipper_OpenMinded (7)

Les maîtres de l’encre sont déjà à l’œuvre, la plupart bookés à l’avance pour des pièces impressionnantes, soit en talent, soit en taille et, presque à coup sûr, les deux en même temps. Dans les allées, je suis un peu bousculée par certains accros de l’encre qui tentent de trouver des places de dernière minute. C’est effectivement toujours possible, pour faire un flash proposé par l’artiste ou pour pallier à une annulation. Les chanceux s’installent, ils vont en avoir pour plusieurs heures.

Carlos_Fabra_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
Carlos_Fabra_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
Antony_Flemming_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
Antony_Flemming_MondialTatouage_JenRipper_Openminded

Pas trop patiente, je préfère continuer à fouiner partout. Tout est prévu pour le confort des visiteurs : mention spéciale pour les transats illustrés avec l’affiche 2018 pour se la couler douce et, pour les joueurs invétérés, des jeux vidéos à l’ancienne. Le Mondial, ce n’est pas une convention comme les autres et on y trouve également des expos : des Harley Davidson customisées pour les connaisseurs de belles bécanes, des Doc Martens décorées pour les fanas de chaussures et, surtout, une expo de peinture.

MondialTatouage_JenRipper_OpenMinded (10)

Moi, je suis plutôt toile, alors je monte sur la passerelle d’où j’admire les tableaux de Shawn Barber, suspendus à plusieurs mètres du sol (coucou petit vertige).

MondialTatouage_JenRipper_OpenMinded (2)
MondialTatouage_JenRipper_OpenMinded

Grâce à ses portraits à l’huile, ce cador de l’art contemporain documente la communauté en figeant la jovialité des plus grands tatoueurs et l’ambiance unique de leurs shops. L’artiste est d’ailleurs présent avec son chevalet et ses pinceaux, pour croquer les visiteurs et j’en profite pour lui passer le bonjour : humble, adorable, bref, bien loin des égos surdimensionnés des galeries d’art parisiennes …

MondialTatouage_JenRipper_O

Les tatoueurs sont du même bois, à part quelques timides, et les tatoueuses en particulier font bon accueil aux visiteurs avec leur gouaille de femmes fortes et indépendantes. Leur nombre grossit d’année en année, un mouvement initié par Tin-Tin, organisateur et icône du tatouage français, qui ne se lasse jamais de mettre en valeur les talents, qu’ils soient hexagonaux ou internationaux. D’ailleurs, j’ai parfois l’impression d’être un peu globe-trotteuse : en quelques pas, tu passes de la Russie à la Californie, du Japon aux Pays-Bas, en passant par le Mexique.

MondialTatouage_JenRipper_OpenMinded
Maud_Dardeau_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
Maud_Dardeau_MondialTatouage_JenRipper_Openminded

Mince, ça donne faim. Direction les food-trucks avant de se taper des files d’attente d’enfer. Evidemment, comme à chaque fois, celui que j’avais repéré n’est pas encore ouvert. Du coup, je me rabats sur les hot-dogs de Dad, et là, bonne pioche : les filles sont congelées mais charmantes et la nourriture au top. Végans, viandards, gourmets et autres becs sucrés s’en mettent plein la panse, malgré le froid. La pause ne sera pas longue, j’ai hâte de reprendre l’exploration.

MondialTatouage_JenRipper_OpenMinded (11)

Pour ceux qui n’ont pas trouvé à se faire piquer, le Mondial, c’est aussi un merchandising de dingue : livres, affiches, t-shirts, prints et autres classiques. Mais il y a aussi de l’originalité, pour une déco intérieure qui ne laisse pas de marbre : par exemple, des scies ornées du message bourré d’humour noir « Tattoo Removal ». Bon, pour se débarrasser d’un vieux tatouage honteux, il existe des méthodes moins radicales, du coup, c’est quand même mieux comme bibelot … Personnellement, je craque pour les hachoirs de boucher customisés par Benjo du shop La Brûlerie.

Benjo_San_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
Benjo_San_MondialTatouage_JenRipper_Openminded

 

 

Mais comme je suis venue avec un petit sac, il faudrait coincer mon achat dans ma ceinture et, du coup, l’ambiance ne serait pas top au retour sur la ligne 5 … « Le trafic est ralenti à cause d’un malaise voyageur » et voilà des milliers de parisiens qui me haïssent. Ouais, autant éviter. La larme à l’œil, je m’éloigne donc du stand et passe devant les bijoux super stylés d’El Rana : une grosse bagouze des familles, ça, je pourrais la ramener tranquilou mais pour ça, il faudrait avoir des sousous (spéciale cacedédi à mon patron …)*. Alors, au boulot avec une petite interview de Marty Early et Amy Mymouse, les stars de l’émission Tattoo Cover sur TFX, dont je vous parle très bientôt.

À LIRE :   Ink Hunter te fait tester ton tatouage pour éviter le pire

Il est 15 heures, l’heure des « contests » où le jury, composé de pointures, va choisir les meilleurs tatouages du week-end. Sapés comme jamais, ils montent sur la scène devant une foule épaisse. Pour avoir une bonne vue, le conseil : les passerelles, qui évitent l’agoraphobie et la vue sur les enceintes, ou carrément l’écran géant où tout le show est retransmis.

*Réponse du patron. « Je t’aime aussi »

MondialTatouage_JenRipper_OpenMinded (8)

La drag queen Minima Gesté assure la partie charme et humour, tandis que le présentateur Alexandre Devoise chauffe le public. C’est également sur cette immense estrade que les concerts se déroulent et où Mass Hysteria se voit remettre son disque d’or. La nuit devient folle, avec la musique qui te fait vibrer les dents et les tatoueurs, tels des lapins Duracel, qui continuent de graver leurs clients à moitié endormis. Premier jour, et je suis déjà claquée, ça promet.

Samedi, on remet ça. Il est à peine 13 heures et le Red Bull coule déjà à flot. Dans les allées, les tatoueurs envoient leurs clients recouverts d’encre façon hommes et femmes sandwichs version artistique. Je vous avais parlé du travail de Diau Bo, eh bien, en vrai, c’est encore plus impressionnant.

Diau_Bo_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
Diau_Bo_MondialTatouage_JenRipper_Openminded

 

Les bodysuits des Japonais Gakkin et Nissaco, eux aussi, attirent les photographes. Le soleil se montre et on passe du froid à la grosse chaleur en quelques minutes.

Gakkin_Nissaco_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
Gakkin_Nissaco_MondialTatouage_JenRipper_Openminded

Les t-shirts tombent, les pantalons aussi. Les visiteurs débutants s’étonnent à voix haute de cet exhibitionnisme assumé. Perso, j’ai vu tellement de fesses tatouées que ça me semble presque naturel. D’ailleurs, j’ai même vu une paire qui affiche un tampon « Label Rouge ». Qualité certifiée !

Label_Rouge_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
Label_Rouge_MondialTatouage_JenRipper_Openminded

Certes, tous ces tatoués de l’extrême attirent l’admiration, mais la foule se fait plus dense autour d’un duo tout en muscles et encre : Sylvain, alias Freaky Hoody, un instit presque entièrement recouvert, visage compris, et David Michigan, célèbre coach et mentaliste. Aujourd’hui, il hypnotise la foule avec son tatouage d’inspiration tribale et son look de Jason Momoa.

FreakyHoody_DavidMichigan_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
FreakyHoody_DavidMichigan_MondialTatouage_JenRipper_Openminded

D’ailleurs, pour entretenir sa barbe, il a dû passer par la petite caravane du barbier Chopperhead. Oui, tu peux te faire faire la barbe au Mondial. Non, ils ne font pas encore l’épilation du maillot, mais les tatoueurs aiment bien raser leurs clients et se fabriquer des perruques avec les poils (non, je déconne). La foule devient dense, la chaleur insupportable. Je descends au sous-sol, à l’ombre, où officient les tatoueurs traditionnels. Sur des lits à baldaquins, assis en tailleurs, ils tapent les peaux avec leurs outils. C’est silencieux, presque religieux, surtout dans les fumées d’encens, les décors de fleurs et le rythme des baguettes. Un petit côté temple, où les visiteurs osent à peine bouger, même les enfants. Si toi aussi tu es allergique aux mômes, au Mondial, t’es couvert, ils n’osent pas broncher. Les parents s’éclatent.

Laurent_Z_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
Laurent_Z_MondialTatouage_JenRipper_Openminded

Le Dimanche ressemble un peu à une marche de zombies : les tatoueurs arborent des cernes aussi noires que du blackwork, les journalistes ploient sous leur matériel, les visiteurs ont du mal à se réveiller. Cela ne dure pas longtemps, la fièvre du tatouage nous reprend. D’ailleurs, une vague de femmes et d’hommes complètement tatoués font remonter l’attention et les cris d’admiration : c’est le moment du concours des dos et des bodysuits. Mention spéciale à cette cliente du tatoueur graphique David Fernandez, une amatrice d’art hardcore qui a passé le week-end en petite tenue sous l’œil des badauds.

David_Fernandez_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
David_Fernandez_MondialTatouage_JenRipper_Openminded

J’avais un peu mal pour elle, mais elle a gagné le prix du meilleur tatouage de la convention, donc j’imagine que ça compense. Comme à chaque fois, il y a eu beaucoup de belles œuvres de réalisées, des nouveaux talents à découvrir et des légendes à admirer. Il faudrait un livre pour détailler tout ça … Ah mais en fait, il en existe bien un ! Et sinon, si vous voulez savoir quels tatoueurs il faut suivre, je vous montrerai quelques uns de mes coups de cœur bientôt sur Open Minded. Après, c’est encore mieux d’aller voir par vous-même : en 2019, Le Mondial du Tatouage revient en Février, même endroit, même énergie. Et il vaut le déplacement. Alors, à vos agendas !

Jee_Sayalero_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
Jee_Sayalero_MondialTatouage_JenRipper_Openminded
MondialTatouage_JenRipper_OpenMinded (1) MondialTatouage_JenRipper_OpenMinded (3) MondialTatouage_JenRipper_OpenMinded (4) MondialTatouage_JenRipper_OpenMinded (9) MondialTatouage_JenRipper_OpenMinded (12)

Plus d’infos ici

Jen Ripper

Crédits photo : Jen Ripper