On a rencontré l’équipe la plus barrée des escape games !

325 escape games à leur compteur !

catacombes-02

Dans un bar parisien, l’équipe d’Open Minded a rencontré Mélanie et Mélissa, des passionnées d’escape games qui consacre leur temps libre à résoudre des énigmes pour s’échapper d’une salle en moins de 60 minutes. Pourquoi cette passion ? Qui sont-elles, quels sont leurs réseaux ? Réponses ci-dessous.

escape-game1

Quand avez-vous commencé les escape games ?

Un matin du 5 avril 2014 précisément. Même si nous sommes à la base friandes de jeux de logiques et d’énigmes, nous n’avons eu connaissance des escape games qu’en 2014, bien après la première salle fondée à Kyoto en 2007.

 Combien de salles avez-vous testé ?

325 salles en France et à l’étranger. Grâce aux statistiques que nous tenons à jour, nous sommes en mesure de dire que l’on a joué tous les deux jours en 2017.

Décrivez-moi votre équipe de choc ?

Même si nous jouons également avec Rémi et Benjamin, nous avons plus souvent l’habitude de tester les escape games à deux. Tandis que Mélanie est plus méthodique et gère dans la fouille et l’organisation, Mélissa a plus un esprit matheux et réussit bien les énigmes avec des chiffres.

escape games

Pourquoi cet amour pour les escape games ?

On a goûté et depuis nous sommes devenues accro car on adore être surprises par l’immersion d’une salle. On est comme immergé dans un film, on vit l’aventure et on découvre l’inattendu au fil de l’heure qui s’écoule.

Votre conseil pour réussir à sortir avant le temps imparti ?

Contrairement aux idées reçues, avoir chacun une spécialisation est une mauvaise idée. Ce n’est qu’une fois la fouille terminée que l’on peut se partager les énigmes. La clé est avant tout une bonne dose d’organisation et de communication. Il ne faut également pas hésiter à demander des indices au game master pour avancer dans la mission, ce serait dommage de ne pas voir toutes les pièces. Et surtout, il faut en profiter !

escape games

 Les escape games à l’étranger, c’est bien aussi ?

Bien sûr ! Au Japon et au Québec, il y a une culture de la performance donc beaucoup de salles affichent un taux de réussite très faible, autour de 3%. On se souvient d’une mission que nous avons adoré, Kidnapped in Barcelona. On a été kidnappées dans un parking avant d’être bâillonnées et conduites à l’intérieur de la salle pour commencer la mission. L’immersion était totale !

À LIRE :   Oxmo Puccino – Roi Sans Carrosse
escape games

 Vous compilez vos expériences sur un site, pouvez-vous m’en dire un peu plus ?

Notre site escapegame.paris a été lancé il y a trois ans. On y référence toutes les salles de France et dès lors que nous testons une nouvelle salle, on publie après coup une critique en notant différents critères comme l’immersion, la fouille, la réflexion, la manipulation ou encore le niveau de difficulté. En parallèle, nous avons sorti des livres d’énigmes à résoudre en 60 minutes, et comptons en sortir beaucoup d’autres.

escape games

 

Quel est votre meilleur souvenir ?

La chambre 1408 à côté de Bordeaux pour sa thématique sur le spiritisme. On a presque réussi à croire aux fantômes ! On se souvient aussi d’un sous-marin fantôme à Lyon, la mise en scène était incroyable. A Paris, notre chouchou est la mission Très Cher Lock. C’est subtil, fin et il y a même un gros rebondissement.

escape games  Quel est votre pire souvenir ?

Une salle à Montréal qui a obtenu la pire note sur notre site. Il n’y avait seulement que quatre énigmes qui n’avaient vraiment aucun sens. On était en vacances et l’on s’est sérieusement demandé pourquoi on a testé la salle au lieu de faire les touristes comme tout le monde.

Elle est comment la communauté des escape gamers, on se retrouve dans des conventions, on chatte sur des groupes secrets, on s’échange des indices ?

On parle pas mal entre bloggeurs, c’est facile car on est plutôt une petite communauté qui s’échange les bonnes et mauvaises expériences, aucun indices par contre pour ne pas gâcher la surprise. En France, il n’y a pas encore de convention, contrairement aux Pays-Bas et aux USA, donc difficile de tous se retrouver.

Quelle est la salle la plus insolite que vous ayez testé ?

Probablement un escape game sur le thème de l’érotisme à Montpellier, ou une mission éphémère dans un vrai TGV mis en place entre Paris et Lille.

escape games

Merci à Mélanie et Mélissa pour leur disponibilité ! On leur souhaite de futures belles missions.

Plus d’informations : Site Escape Game Paris