Direction Varsovie pour le nouvel an !

De la bière et de la vodka face au froid

varsovie

Certes on ne parle pas là de la destination la plus exotique. Mais elle a le mérite d’être originale. Au premier abord, Varsovie se caractérise par ses larges avenues et son climat hostile, surtout en cette fin décembre. Difficile de s’imaginer fêter le nouvel an avec sa bande de potes. Et pourtant, l’endroit est propice aux plus grands délires que peuvent engendrer les fêtes de fin d’année !

 

Passer le nouvel an à Varsovie implique forcément de découvrir un minimum la gastronomie polonaise, le soir du 31. Dans Stare Miasto (la vielle Ville) ou vers le centre, à Śródmieście Sudpréférez un bar Mleczny aux grands restaurants.  Il s’agit d’une cafétéria proposant des plats traditionnels, à des prix défiant toute concurrence. A l’époque où le communisme soviétique prospérait dans le pays, les ouvriers venaient profiter d’une cuisine faite maison et bon marché.  Remplissez-vous bien le bide de pierogis, une sorte de ravioli bourré de fromage ou de viande, de choux et d’une soupe à la farine de seigle. En terminant par des pounchkis, les beignets polonais, vous êtes assurés d’en ressortir rassasiés.

varsovie

Après la bouffe, direction les rues de Varsovie et la boisson ! Là vous pouvez le dire, il fait réellement froid. Les Polonais misent sur l’alcool et parfois on les comprend. En hiver, il fait nuit dès 16 h, la majeure partie des musées ferment également à cette heure-ci et les températures dégringolent parfois jusqu’à -20 degrés !!

Direction la rue Nowy Swiat, artère la plus animée la nuit. Entre les immeubles, dans un endroit appelé Pawilony se cachent une vingtaine de bars proposant des ambiances éclectiques où il est possible de consommer des bières à moins de 2 euros et des shots de vodka pure.  Pour les rapaces, sachez que le coût de la vie est bien moins onéreux que dans les autres capitales européennes.

L’autre adresse incontournable est le Male piwo (petite bière). Dans ce bar exigu, les bières locales, fortes pour la plupart, sont légions. L’endroit est propice aux rencontres, notamment avec des Polonais. Si vous avez en tête un peu de vocabulaire dans cette langue particulièrement complexe, truffée de z, de w et de symboles improbables, vous partez avec un avantage. Mais si vous galérez, privilégiez l’anglais pour nouer le contact.

varsovie

Crédit photo 

Avant de célébrer l’arrivée de la nouvelle année, il vous sera impossible de ne pas goûter à la spécialité polonaise : la vodka. Dans les petits supermarchés présents dans le centre-ville, on peut dénicher les meilleures vodkas polonaises : Wiśniówka, Żołądkowa Gorzka, Krupnik, Chopin, Belvedere. Braver le froid glacial de Varsovie sera alors plus évident avec quelques verres de vodka pure dans le sang.

 

Après avoir consommé de l’alcool avec ou sans modération, c’est vous qui voyez, il y a une petite expérience à tenter. Aux pieds du Palais de la culture et de la science, monument phare de la capitale polonaise, se trouve une patinoire en plein air. Vous me voyez venir. Chausser les patins à glace et s’essayer au patinage représente un grand défi. Gamelles garanties avec les potes !

varsovie

crédit photo 

 Bon, maintenant que tu t’es bien abîmé les genoux et que ton corps est couvert à 80 % de bleus et d’écorchures, il faut célébrer la nouvelle année. Rendez-vous place Defilad, devant le même Palais de la culture et de la science. Là, chaque année un concert est donné. De nombreux artistes et groupes polonais proposent une prestation filmée et retransmise par la principale chaîne de télévision publique polonaise, TVP 1. On ne va pas se mentir, c’est une musique plutôt populaire. Mais qu’importe, tu te laisse entraîner par le rythme, tu multiplies les tentatives infructueuses de prononcer les paroles incompréhensibles des différentes chansons.

À LIRE :   Que faire pour le nouvel an chinois sur Paname ?

Et enfin vient l’heure du couronnement de cette soirée. Le décompte : ‘’pięć, cztery, trze, dwa, jeden… Szczęśliwego nowego roku !’’ (oui, oui c’est bien cinq, quatre, trois , deux, un… Bonne année !’’. A partir de ce moment-là, tu fraternises avec ton voisin. Tu es trop bourré pour comprendre ce qu’il te raconte mais ce n’est pas grave, tu l’embrasses et tu le remercie mille fois pour rien. Tu croises alors des Polonais, mais aussi des Ukrainiens, des Tchèques, des Slovaques. Des nationalités et de peuples inconnus pour le Français que tu es mais le dialogue est facile à cette heure-ci.

Petit point noir, les filles restent difficilement abordables. Grosse frustration puisqu’elles dégagent toutes un charme fou. Tenter sa chance dans un état d’ébriété avancé n’est d’ailleurs pas la meilleure chose à faire. Dans un pays plutôt conservateur et très catholique, la gente féminine ne se laisse pas facilement apprivoiser. Quant à vous les filles, en Pologne les hommes n’ont pas la réputation d’être de beaux garçons. Mais vous aurez à faire à des êtres très ouverts intellectuellement.

varsovie

Il faut finir la soirée maintenant. Deux options s’offrent à vous : les boites traditionnelles et les Strip clubs. La première vous amènera dans la rue de Mazowiecka, à deux pas du Palais de la culture et de la science. Des boites Sketch Nite ou Enklawa pourront faire votre bonheur. La principale difficulté sera de pouvoir y rentrer sans réservation. Comme dans toute capitale, les boites sont blindées de monde le soir du 31.

varsovie

Si vous aimez l’aventure et le goût du risque, les Strip clubs de Varsovie sont faits pour vous. Sur l’avenue Nowy Swiat, les rabatteurs sont nombreux. Dans un anglais approximatif ils vous inciteront à venir « admirer les belles silhouettes des filles de l’est ». Méfiance, méfiance ! Beaucoup d’entre eux profitent de l’état secondaire dans lequel vous vous trouvez pour vous arnaquer. Les verres commandés contiennent très souvent du GHB. Le prix des consommations devient progressivement exorbitant au cours de la et le lendemain matin, mauvaise surprise, vous constatez, parfois, un débit de plusieurs milliers d’euros. Le Minus music scam club, rue Chmielna, est l’un des spécialistes du genre. A éviter donc !

varsovie

Entre une gastronomie savoureuse dans un cadre modeste, le climat qui mérite d’être ressenti pour savoir réellement ce que c’est que d’avoir froid, des alcools raffinés, des rencontres atypiques, Varsovie vous attend de pied ferme le soir du 31 décembre. Une véritable expérience avec de grands moments de rigolade entre potes avec tout de même, la nécessité de rester prudents à certaines adresses lorsqu’il s’agit régler la note. Allez, na zdrowie ! (A la vôtre)

 

varsovie varsovie varsovie

 

JO