S’exiler vivre sur une île flottante sur le lac Titicaca

Côtoyer un peuple et ses traditions

A 3400 mètres d’altitude s’étend à perte de vue l’un des lacs les plus hauts de la planète, le lac Titicaca. Peuplé par la tribu Uros, enfin les Aymaras qui perpétuent les traditions Uros, peuple éteint dans les années 1950, le lac héberge plusieurs îles flottantes construites par des roseaux nommés Totora. Véritable cité flottante, environ 300 familles vivent sur les îles, dont certaines ne sont plus que touristiques.

Titicaca

Jadis installés sur le lac pour échapper aux Incas, le peuple Uros et ses descendants vivent principalement de la pêche et du tourisme en proposant des tours en bateaux, des repas, des nuitées et des produits d’artisanat fait main.

Titicaca

Grâce au précieux roseau, matière première de construction des îles, des maisons et des bateaux, mais également source d’alimentation, le peuple continue à vivre un pied sur la terre au dessus de la mer, mais pour combien de temps ? En effet, les plus jeunes préfèrent s’exiler sur la terre ferme pour entamer leurs études et face au confort de la civilisation moderne ne risquent pas de perpétuer les traditions qui prennent peu à peu l’eau.

Titicaca Titicaca