Ces restaurants cauchemardesques pour ton pote vegan

Meat is murder… Tasty tasty murder !

On a tous un pote végétarien qui nous prend la tête à base de vidéos d’abattoirs et de photos de gentils lapins tout mignon. On a fait des efforts, on a même goûté le fameux burger au tofu pour leur faire plaisir. Mais bon, comment résister à ce qui suit.

vegan

Aller, on démarre gentiment et on amène notre ami dans un petit restaurant de viande de qualité. « Bien Élevé » attache une grande importance à la provenance de ses produits et fonctionne en circuit direct avec les producteurs. Tout est fait maison et issu d’une agriculture durable. Il faudra que le pote se contente des légumes de saison en accompagnement, mais il peut tenir le coup jusqu’au dessert.

vegan
Bien Élevé – 47 rue Richer Paris 9

Fonçons au restaurant « Le Boeuf Volant ». Ici, c’est entrée-viande-dessert et ça annonce bien la couleur. Le boeuf s’envole de Bavière, d’Espagne ou même d’Australie pour atterrir directement dans votre assiette. Dans ce microsteakhouse à l’ambiance new-yorkaise, ton pote devra une fois de plus se contenter de la purée en garniture et du dessert du jour.

vegan
Le Boeuf Volant – 4 rue Mariotte paris 17

Bon, direction une maison de viande gastronomique. Dans le restaurant « Les Oreilles et la Queue », ce n’est plus du respect que les cuisiniers ont pour leurs viandes, mais bel et bien de l’adoration. Ce n’est pas donné mais les pièces sont si bien sélectionnées et cuisinées qu’on en salivera encore pendant longtemps. Peut-être même que votre pote craquera pour une assiette de viande d’exception. Mais attention, ici ça ne rigole pas, on y trouve même une côte de bœuf à 300 euros. Sûr qu’à ce prix-là, on ne nous sert pas un steak surgelé de chez Picard.

vegan
Les Oreilles et la Queue – 129, rue du faubourg Saint-Honoré Paris 8

« The Beast ». Comme son nom l’indique, ici on bouffe de la bête. Ribs, black angus, briskets, pulled pork ou poulet fermier… Passe ta commande et ton plat surgira des entrailles même de « la bête », petit surnom affectif du gigantesque fumoir à viande installé au fond du restaurant et ravitaillé au chêne toute la journée. Un « smokehouse » en libre service dirigé par un américain qui a tout appris au Texas. En gros, c’est le paradis des amateurs de BBQ.

À LIRE :   Des vacances de rêve dans des cabanes en hauteur en République Dominicaine
vegan
The Beast – 27, rue Meslay Paris 3

Quoique, il y a peut-être pire…  Que penserait ton pote de carrément regarder le cuisto cuire ta viande ? C’est le cas dans le restaurant « Le Flamboire » où tu choisis ta pièce et tu t’assoies tranquillement pendant qu’on te la prépare dans l’énorme cheminée qui trône au milieu de la salle. Bon c’est pas donné, mais il faut avouer que ça a de la gueule !

vegan
Le Flamboire – 54 Rue Blanche Paris 9

Là, on commence à se dire qu’il n’y aura pas pire pour faire trembler ton ami. Mais c’est sans compter sur un restaurant qui a placé la barre très très haute. Que penserait ton pote à l’idée de venir dîner directement… dans une boucherie ? Et oui, là on touche à du lourd ! C’est le concept de la boucherie – étable à manger « Les Provinces », à deux pas du marché d’Aligre. On peut très bien y acheter sa viande et repartir chez soi, ou on se la fait cuisiner et servir sur place !

vegan
Les Provinces – 20 rue d’Aligre Paris 12

Voilà, je pense qu’on a trouvé de quoi ravir les carnivores et se marrer un peu sur le dos des vegans. Pour la touche finale, on pense bien à porter ses bottes en croco et son blouson de cuir, histoire de bien enfoncer le clou. Bon, maintenant je dois trouver des salons de thé pour emmerder mes potes intolérants au gluten. Bon appétit !

vegan

Plus d’informations : le site du restaurant Bien Élevé

le site du restaurant Le Boeuf Volant

le site du restaurant Les Oreilles et la Queue

le site du restaurant The Beast

le site du restaurant Le Flamboire

le site du restaurant Les Provinces