L’objectif d’Alessandro Casagrande met les femmes à nu.

Avec Alessandro Casagrande, les femmes sont douces et inatteignables.

casagrande

à Caracas, au Vénézuela, Alessandro Casagrande a grandi dans le sud de l’Italie où il a apprit à devenir un véritable maître en matière de photographie. À seulement 30 ans, l’artiste est le fondateur et le rédacteur en chef du prestigieux magazine italien d’art et de mode Baccalà. Et quand il ne travaille pas sur son magazine, Alessandro Casagrande réalise des clichés impressionnants.

Sur ses photos, la Femme est telle une déesse : douce, sensible mais intouchable. Comme une muse que l’on ne pourrait cesser de regarder. Chacune de ses photographies est une invitation au rêve. Les modèles qu’il choisit nous regardent profondément et souvent, même si ce sont elles qui sont mises à nues, c’est le spectateur qui fini par se dévoiler. Un talent que l’on vous invite vraiment à suivre. En attendant, on vous laisse avec une sélection de ses clichés.

À LIRE :   Sexe, art et jumelles

 

Plus d’informations : Site internet / Instagram / Tumblr