Le Gouzou tapisse les murs d’amour

Un « Gouzou » dans ta rue…

Au Havre, le « Gouzou » est devenu le symbole d’identification de la ville. Et le street artiste, Jace en a fait son passeport créatif. Faisant partie du patrimoine culturel havrais, les « Gouzous », sont ses petits bonhommes jaunes qui parsèment aujourd’hui le monde entier, comme au Brésil, aux Etats-Unis, en Chine, au Luxembourg, ou encore à Madagascar.

Né au Havre en 1973, Jace part vivre à la Réunion en 1982. Il est de retour dans sa ville natale, avec toujours plus d’originalité, qu’il n’en a déjà offerte, et qui fait sa force aujourd’hui en tant qu’artiste. Le Havre, berceau de son enfance, où il s’est réinstallé pour ses études de biologie, avant de définitivement repartir sur son île d’adoption, restant son port d’attache et son inspiration.

gouzou

« C’est une ville qui a besoin d’amour » dit Jace en sillonnant le Havre.

Alors de l’amour, l’artiste en propage partout où il va, en s’inspirant notamment de la culture BD, tel Gaston Lagaffe, Tintin, Boule & Bill, Pif Gadget, ou encore Picsou : une écriture fantaisiste de sorte à laisser des messages sur les murs. Des messages sentimentaux, par ses oeuvres aux couleurs vives, le père des Gouzous en a déposé tout l’été, dans les rues parisiennes, dans la médina de Marrakech ou encore au festival d’Aurillac.

À LIRE :   Un burger à l'herbe bien particulier a débarqué
gouzou

Début Août, on se demandait tous où était passé le « Gouzou ». Début septembre, on est tous rassurés ! Après une chasse aux Gouzous qui en voyait des rouges, des vertes, des bleues, des jaunes mais surtout des « pas-murs », le Gouzou est de retour, et t’en fait voir de toutes les couleurs. Proche de l’univers de l’artiste Keith Haring, Jace alias le Gouzou, sillonne le Havre qu’il connaît comme sa poche, chatouillant les murs. 

Lors des 500 ans de la ville, le street artiste a su provoquer l’arrivage le plus massif par son art. Offrant un côté métissé à chacune que ses œuvres, l’artiste puisse son inspiration dans ses origines : La Réunion. Il est connu pour ses personnages, mais aussi ses revendications : il est le premier artiste à avoir détourné des affiches publicitaires dans la capitale, et son humour, son originalité, sa volonté de partager semblent être les piliers de ses œuvres !

gouzou gouzou

Un peu plus de Gouzou ici