Bordalo II ou le trash art

Trash art animalier et éco-responsable

« Les ordures des uns font les trésors des autres », c’est le motto du street artist Bordalo II. Trouvant son matériel dans les rues et dans les poubelles, il crée en ré-assemblant audacieusement des déchets en sculptures complexes et colorées.

bordalo

D’origine portugaise, l’artiste de 30 ans explique qu’il se sent appartenir à une génération « extrêmement consumériste, matérialiste et avide ». Avec sa série « Big Trash Animals », qu’on retrouve dans les rues de plusieurs grandes villes européennes, il cherche à sensibiliser son public sur la question environnementale.

bordalo

Avec quelques morceaux de cartons et de tôle, des canettes ou même des pare-chocs, il construit des enchevêtrements d’ordures qui ressemblent à des hommages à la nature.

En mai dernier, Bordalo II avait installé temporairement une de ses oeuvres sur le M.U.R (Modulable Urbain Réactif) dans le quartier d’Oberkampf, à Paris, intitulé « Lab Rat ».

bordalo

Sa dernière création en date, « Half orangotango », a été faite tout spécialement pour le Festival Iminente à Londres. Un festival dédié à l’art urbain et expérimental dans le quartier de Shoreditch.

Bordalo Bordalo

Les oeuvres de Bordalo II cherchent surtout à faire réfléchir sur la société de consommation, le gaspillage et ses conséquences destructrice sur la nature.  Alors, pense à lui avant de jeter tes poubelles !

bordalo bordalo bordalo bordalo bordalo bordalo bordalo bordalo bordalo bordalo bordalo Bordalo

Pour plus d’information : le site de Bordalo II