La secte meurtrière de Charles Manson

Le messie du mal

Charles Manson est un illuminé macabre ou un meurtrier charismatique, à toi de voir. Fondateur d’un groupe sectaire appelé « La Famille Manson », il aurait, notamment, commandité le meurtre Sharon Tate, actrice et épouse de Roman Polanski. Sujet à des troubles psychologiques liés à son enfance exemptée de tendresse et d’affection, l’homme fut jugé ( plus d’une fois ) instable et agressivement antisocial.

manson

La Famille Manson

En 1966, Charles Manson fonde une communauté hippie, se présentant comme la « réincarnation du Christ ». Les membres se droguent régulièrement, rendant leurs esprits facilement manipulables. Le groupe ( formé de 30 à 50 personnes, suivant les périodes ) vit de vols et trafics de drogues, les jeunes femmes servant d’esclaves sexuels. La communauté s’établit successivement dans des grottes et des ranchs, ou les femmes payent le « loyer » en faveurs sexuelles. Certains membres devaient même fouiller les poubelles des voisinages pour ramener des aliments à « La Famille », ce qui leur a valu le surnom de « Garbage People ».

manson

Fascination et prophétie

En 1968 paraît l’album blanc des Beatles. Charles Manson développe très vite une étrange fascination pour certaines chansons, en particulier celui de la chanson « Helter Skelter ». Le leader de la Famille Manson en interprète les textes et en tire une sombre prophétie : une guerre apocalyptique entre les Noirs et les Blancs va faire rage, et selon lui, les Noirs vont la gagner. Néanmoins, ne sachant pas gouverner ce nouveau monde, les Noirs se tourneraient vers la communauté de Manson pour établir un nouvel ordre mondial.

manson

Les meurtres de Los Angeles

A partir de l’été 1969, Manson va demander à certains membres de La Famille de commettre des meurtres dans les beaux quartiers de Los Angeles. Son but final ? Faire accuser les Noirs afin d’accélérer le processus de guerre entre Noirs et Blancs. En réalité, ces meurtres servaient de prétexte pour justifier des assassinats bien ciblés. Notamment celui de Gary Hinman, professeur de chant: Manson voulait récupérer un  » héritage  » de 21.000 $, prétendument sien.  Cependant, certains meurtres restent arbitraires, comme celui du couple LaBianca, sauvagement assassiné pour des raisons qui restent obscures ..

À LIRE :   La flippante secte des Enfants de Dieu et des cobayes pour médicaments
manson

« I’m the devil, and I’m here to do the devil’s business »

Le 9 aout 1969, trois membres de la secte pénètrent dans la maison de Terry Melcher, un producteur de musique qui avait refusé de faire signer Manson. Cependant, Melcher ayant déménagé récemment, les lieux étaient occupé par l’actrice Sharon Tate, accompagnée d’un couple d’amis.  Tous les occupants de la maison furent sauvagement assassinésLe bras droit de Charles Manson, qui dirigeait les opérations, aurait confié à une de ses victimes la phrase suivante: « I’m the devil, and I’m here to do the devil’s business » ( « Je suis le diable, et je suis ici pour faire le travail du diable » ). Quelques jours plus tard, la police remonte jusqu’à Charles Manson lui-même, grâce aux empreintes digitales laissées sur les lieux des crimes.

manson

Aujourd’hui, Charles Manson vit en cellule, condamné à perpétuité. Son statut de gourou meurtrier lui a valu une notoriété internationale et Charles jouit encore d’une adoration parmi les amateurs du genre. Son leadership macabre et son amour flippant pour les Beatles font de lui une personnalité hors du commun qui inspire certains, et qui dégoûte d’autres.

Publicités