Les illustrations composées et chaotiques de Brack Metal

Gerald Leung (AKA Brack Metal) refait la culture pop pour son univers artificiel

Non, Brack Metal ce n’est pas un Barack Obama mal orthographié, entouré de métal. Sous ce pseudo se cache en réalité l’artiste australien, d’origine hongkongaise, Gerald Leung. Passionné depuis tout petit par tout ce qui a attrait aux cultures occidentales et orientales, c’est presque tout naturellement qu’il y trouve ses inspirations pour se créer des mondes bien à lui.

Brack Metal

Ses œuvres en noir & blanc, entièrement réalisées à l’encre et sans aide d’outils numériques, semblent tout droit sorties d’un univers artificiel, sans aucune limite physique, ni besoins de coller à la réalité. Bref, un imaginaire bien à lui. Ses références aux jeux vidéo, comics, mangas et animés (voire même au tatouage) s’enchevêtrent tant et si bien qu’à la fin, Brack Metal arrive à nous plonger dans une angoisse post-apocalyptique et ce, sans aucun décor, grâce à ses personnages surréalistes.

À LIRE :   Rentre dans Le Gouffre
Brack Metal

Véritable chaos organisé, l’art de ce « fanatique » est un savant mélange de cultures pop en tout genre avec une légèèèère prédominance asiatique (on y voit même quelques clins d’œil au créateur d’Akira Katsuhiro Otomo et à son fils Shohei Otomo), vous ne trouvez pas ?

Brack Metal Brack Metal Brack Metal Brack Metal Brack Metal Brack Metal Brack Metal Brack Metal Brack Metal Brack Metal Brack Metal