De la mescaline pour l’ascencion spirituelle

Une pratique à contre pied des traditions spirituelles occidentales

Exit la prière ou la lecture de textes sacrés, pour devenir un homme de savoir il faut prendre de la drogue. C’est cette philosophie qui animait le culte des sorciers yaquis, peuple Amérindiens du nord de l’état méxicain. Leurs rites ont été dépeints par l’auteur et anthropologue Carlos Castaneda dans son livre datant de 1961 « L’herbe du diable ou la petite fumée ». L’écrivain relate un voyage initiatique reposant sur l’expérimentation de niveaux de conscience supérieurs par la prise de substance.

mescaline

Il existe 2 types de substances utilisées à des fins différentes. La première est la mescaline aussi appelée peyotl. Plus qu’une simple drogue, les sorciers yaquis considèrent le cactus comme un professeur. Il s’incarnerait en une entité indépendante appelé « Mescalito » lors de l‘ingestion des boutons du cactus. Ce dernier enseignerait la bonne façon de vivre en accord avec les personnalités et questionnement de chacun . On peut également conserver les boutons dans un sachet, attaché au bras, ou porté autour du cou pour qu’ils agissent comme un porte bonheur.

mescaline

Si la mescaline est utilisée comme tutrice et protectrice par les disciples dans la culture yaqui, il faut ensuite se choisir un « allié » afin d’obtenir des pouvoirs. Le datura ou Jimson weed , et la « petite fumée » ( un mélange à fumer à base de champignon) sont des exemples d’alliés. Dans le processus d‘apprentissage, le disciple devra expérimenter la prise des deux plantes et choisir celle qui  correspond le mieux à sa personnalité.

À LIRE :   No Face Day : travaillez masqués

Par sa prise en infusion, le datura permet d’obtenir la puissance, la vigueur, le pouvoir de supporter la fatigue et la faim. Le yaqui sera également capable de défaire n’importe quel ennemi.

Lors de la seconde prise de datura, généralement frottée sur les tempes par le biais de deux lézards, aux bouches cousues et paupières scellées, le yaqui obtiendra cette fois-ci des dons divinatoires.

mescaline

La « petite fumée »  quant à elle  permet de se changer en un oiseau pour survoler le monde et se déplacer rapidement selon les croyances des sorciers yaquis.

mescaline

Devenir un homme de savoir est un processus exigeant autant dans la préparation des rites que dans le vécu de l’expérience donc si tu veux te changer en corbeau ou lire dans l’avenir ne te lance pas sans le support d’un bon maître sorcier.