Jun Ahn a un don vertigineux pour la photo

Plus haut, toujours plus haut

Jun Ahn est née à Séoul avant de s’expatrier 10 ans aux États-Unis, pour ensuite revenir dans son pays natal. Ses terrains de jeu favoris sont partie intégrante de l’environnement urbain : ni plus ni moins que les plus hauts gratte-ciels de New-York, Séoul ou Hong-Kong.

jun jun jun

Le titre est un jeu de mot super facile, mais comment réussir à passer à côté ? C’était trop tentant, tellement ces photos sont loin, à la fois du sol, mais aussi de ce qu’on s’attend à voir. Il ne s’agit pas d’un modèle et personne ne prend ses photos à sa place. Aussi, parfois, elle a besoin de matériel. Mais Jun Ahn s’occupe de tout toute seule. Elle s’assoit très haut et se penche au-dessus du vide, sans filet. Difficile de regarder une telle scène sans tourner les yeux tellement les clichés nous coupent le souffle. Alors imagine ce que ça doit être d’y assister pour de vrai. Vêtue de sa robe bleue elle s’aventure partout, aussi bien dehors que dedans. Ni le toit d’un immeuble ni la rambarde d’une cage d’escalier ne sont un obstacle à sa créativité et à son amour apparent pour le risque.

jun jun jun jun jun jun jun