Sandra Avila Beltran, « reine du Pacifique » et « Madame Cocaïne » !

Une muse au pays des narcotrafiquants

On a l’habitude de voir défiler des noms de mecs aux infos lorsqu’il s’agit de la traque ou de la capture d’un nouveau baron de la drogue.  Mais les femmes ne sont désormais plus en reste.  On a désormais le droit à notre lot de narcotrafiquantes faisant les gros titres ! Et Sandra Avila Beltran en est une ! Surnommée la « Reine du pacifique » ou encore « Madame cocaïne« , elle a été l’une des grandes dames du business de coke sur le continent américain !

sandra avila beltran

Elle est la nièce de Miguel Angel Felix Gallardo, a.k.a « El Padrino » (le parrain), qui n’est rien d’autre (excusez du peu) que le baron de la drogue le plus important du Mexique dans les années 80. A bonne école, son cercle familial comptait des grands noms du trafic de drogues, comme les frères Arellano Felix à la tête du cartel de Tijuana ou les frères Beltran Leyva, chefs historiques du cartel du même nom ! Une vraie fille du clan !

Considérée comme l’un des meilleurs éléments du cartel de Sinaloa (dont le boss est, je te le donne en mille, El Chapo !), elle n’a pas hésité à utilisée ses atouts pour monter les échelons, en étant aux bras de célèbres noms du milieu comme Ismael Zambada Garcia ou « El Mayo« , ancien boss de son cartel. Jouant sur tous les tableaux, elle est  aussi la veuve de 2 commandants de police assassinés et très impliqués dans le trafic de drogue.

À LIRE :   Un jardin surréaliste perdu en pleine jungle mexicaine

sandra avila beltran

Sous ses airs tout innocents, elle va grimper les échelons et se tailler une sacrée réputation : femme fatale, dealeuse hors pair et surtout reine incontestée de la poudre de la Colombie à la côte ouest des USA, avant son arrestation en 2007 à Mexico ! Ce jour-là, c’est avec un immense sourire qu’elle demande aux agents fédéraux de pouvoir se maquiller avant son 1er interrogatoire filmé.

Les autorités lui confisqueront, entre autres, 14 comptes en banques, 225 propriétés immobilières, 6 véhicules de luxe et 178 bijoux extrêmement chers. Et malgré ses activités forcément assez sales, elle écopa de 8 ans, la justice n’ayant pas été capable de prouver son implication dans le trafic de cocaïne de l’Amérique du sud à l’Amérique du nord !

sandra avila beltran

Accro au botox et à tout ce qui brille, aux robes de créateurs et aux voitures de sport, elle continue d’afficher talons hauts et jeans moulants même sur les photos de son arrestation ! Un juge essaya de lui coller encore quelques années de prison en 2014 mais quelques relations bien placées lui feront éviter un retour derrière les barreaux.

Aujourd’hui en liberté, ses vieilles habitudes lui collent surement à la peau mais elle reste une reine déchue et n’a plus autant d’importance, du moins d’après les dernières infos à son sujet ! Elle laisse aujourd’hui derrière elle un best-seller qui s’inspire de sa vie, quelques chansons et un film « La Reyna del Pacifico« , interdit en salles mais disponible sur YouTube, participant à sa sulfureuse légende au-delà des frontières mexicaines.