Charles Gatewood, légende de la photographie érotique et underground

Quand une contre-culture se met à nue

Des homosexuels habillés de cuir, des femmes presque nues, des visages tatoués ou des manifestions houleuses… À partir des années 1960, Gatewood a révélé les pratiques sexuelles, l’émergence des piercings, des tatouages; il capture l’évolution de la société américaine. Pourtant à l’époque, ces sujets étaient encore tabous. Aujourd’hui, Charles Gatewood est considéré comme un pionnier de la photographie underground.

photographie photographie photographie photographie

L’une des images préférées de Gatewood est de Katy Dierlam, une femme de 500 kilos qu’il a photographiée dans les années 80, complètement nue. Il parait qu’au moins 50 réimpressions ont été retrouvées dans ses archives. En 1994, lors d’une exposition à la Galerie de San Diego, il avait exposé ce cliché grande impression dans la vitrine de la galerie. Suite aux plaintes des patients la police est venue. Les responsables de la galerie ont mis du carton sur ses tétons et son entrejambe.

photographie

Gatewood a toujours été borderline. Il a découvert sa passion pour la photographie lors de ses études d’anthropologie à l’Université du Missouri en 1960. La nuit, il escaladait les toits des bâtiments de l’université pour boire et prendre des photos de femmes dans leurs dortoirs… Le petit coquin a même fini par ouvrir sa propre agence porno, Flash Vidéo. Puis, au passage, il pouvait en profiter pour passer du bon temps avec les actrices… 

photographie photographie

L’une d’entre elles, Annie Sprinkle, la demoiselle qui fait de l’haltérophilie sur le cliché précédent, était connue pour être une star du « porno féministe ». Elle raconte leur première nuit passée ensemble: « Nous avons pris des photos nus l’un de l’autre. À vrai dire, je ne sais pas si les photos sont venues avant ou après le sexe. Disons que l’un a entraîné l’autre. »

À LIRE :   La gym érotique sur un canapé vue par Kristina
photographie photographie photographie photographie photographie

Même si ses clichés étaient parfois jugés de révoltant, étrange ou écoeurant, Gatewood a toujours su se défendre:  » Ce travail vous aidera à comprendre quelque chose de vous-même ou d’autres personnes ». Gatewood était un explorateur de la nature humaine, un anthropologue et un passionné. Sa collection contient plus de 250 000 images. Tu te souviens de ce fameux portrait de Bob Dylan? C’est lui!

photographie