Et si on partait en Inde JUSTE pour la street food ?

Tu aimes les épices ?

Tu veux une astuce ? En Inde (et c’est vrai pour un peu partout quand on y pense) si tu passes devant une petite échoppe bondée (on appelle ça les dhabas), c’est bon signe. Ça va peut-être te saouler parce qu’il faudra faire la queue et attendre, mais c’est un gage de qualité. Ça veut dire que ce qu’on t’y servira, pour peu qu’il en reste quand ça sera ton tour, sera de bonne qualité. Logique puisqu’on s’y presse. Et si tu peux éviter d’utiliser ta main gauche au moment de manger c’est bien aussi. Dans certaines régions du pays c’est mal vu.

inde

Et comme pour les traditions, les plats qu’il faut absolument que tu goûtes ne sont pas les mêmes du nord au sud. Et le top du top c’est que la majorité des mets sont… sans viande, donc parfaits pour les végans/végétariens/végétaliens. Mauvaise nouvelle pour les palais sensibles, il y a (beaucoup) d’épices dans (presque) tous les plats (tu peux quand même demander à ce qu’on n’en mette pas trop dans ta bouffe). Mais rassure-toi, les restaurateurs de rue sont bienveillants, ils ont aussi de quoi apaiser le feu qui ravage ta bouche.

Ça s’appelle les momos, et ce n’est pas franchement indien. Ça nous vient tout droit des tibétains qui l’ont ramené dans leurs bagages au moment d’émigrer vers le mystérieux sous-continent indien. C’est comme des raviolis fourrés à la viande, qui peuvent être frits ou cuits à la vapeur. Mais sinon tu peux essayer les indémodables samossas, en forme de triangle et fourré de pois, de lentilles, de pommes de terre, etc. Mais les garnitures varient selon les vendeurs. Et puis ça remplit bien, pas besoin d’en manger des tonnes. On ne peut pas tout citer, mais impossible de ne pas parler du bhel puri. Ça se vend en général au coucher du soleil, et c’est à base de riz soufflé avec des pommes de terre, des oignons, de la coriandre… C’est super croustillant et les habitants de Bombay en raffolent.

À LIRE :   Blu, street art sur murs en ruine
inde

Pour ce qui est des épices, y’en a pour tous les goûts. Coriandre, cumin, poivre, gingembre, piment (vert et rouge), curry… Tu ne peux pas sortir de table (au sens figuré, puisqu’on mange souvent debout) sans être satisfait du choix d’épices proposé. Des fois les cuisiniers mélangent tout et ça donne le masala (ou garam masala).

inde

Après, tu sais peut-être que l’hygiène est parfois sommaire (ça vaut quand même le coup de le rappeler). Donc pour éviter les mauvaises surprises, privilégie les endroits où il y a foule. Une fois ce petit désagrément contourné, tu verras que la street food indienne, authentique et succulente, a beaucoup à t’offrir.