Street artistes, anamorphose et favelas

Un peu de poésie et de magie dans les favelas de São Paulo

Tu te souviens en 2012 lorsque le collectif BoaMistura a redonné couleur et vie aux favelas de São Paulo? Petite piqûre de rappel. Ce groupe de street artistes espagnols a investi les murs du favelas de Vila Brasilandia dans le cadre du projet « Luz nas vielas« . La colonie accueille près de 300 000 personnes vivant dans une précarité extrême. L’objectif était de faire participer les habitants à la réalisation d’anamorphoses typographiques hautes en couleur.

favelas favelas favelas

Les mots n’ont pas été choisis par hasard: « Beleza » (beauté), « Amor » (amour), « Doçura » (douceur),  » Orgulho » (orgueil) et « Firmeza » (force) sont visibles mais seulement à des endroits précis. Ainsi, les artistes jouent entre avec la peinture et l’espace pour créer un effet de perspective un peu à la manière des oeuvres de Georges Rousse. Ces trompes l’oeil colorés veulent apporter un peu de vie et de joie au quotidien difficile des habitants du favelas. Utiliser l’art comme outil de revendication et d’aspiration au changement, voilà l’enjeu.

À LIRE :   Destination: street art
favelas favelas favelas favelas favelas

Tu te demandes pourquoi je te parle de « déjà-vu »? Et bien parce que deux petits nouveaux sont venus s’ajouter aux murs des favelas. Les mots « Poesia » (poésie) et « Magica » (magie) ont désormais leur place dans le labyrinthe de Vila Brasilandia.

favelas favelas

Les résidents de Vila Brasilandia n’ont pas seulement été spectateurs, ils ont activement participé à cette initiative artistique et solidaire. Un vrai moment d’échange et de partage qui a marqué tous les esprits si bien que le message a été relayé aux quatre coins du globe et sur les réseaux sociaux notamment. Voilà une belle façon de montrer au monde entier la misère des habitants defavelas qui aspirent à un monde meilleur.