J’ai testé pour vous les plages en Sicile, et ça défonce

Sisi la Sicile, ses glaces, ses arancinis, ses plages de rêve… et j’y suis allée !

Bon, voilà.
Vous avez déjà un aperçu des endroits où je vais vous emmener au fil des mots de cet article. Nous irons aux trois coins de la Sicile, cette petite île indépendante du Sud de l’Italie où il fait bon vivre. J’y suis allée en septembre dernier, accompagnée d’une amie et avec pour principal impératif : rejoindre une pineco à Palerme quelques jours avant de prendre notre avion retour. Ayant atterries à Catane et devant rentrer à Paris depuis Palerme, nous avons décidé de nous laisser deux semaines pour traverser la Sicile selon nos désirs. Au jour le jour donc, nous avons rencontré des personnes incroyablement géniales, croisé d’autres un peu plus chelous, mangé des plats typiques à tomber par terre, bu plein de bières, et séché comme des morues au soleil sur des plages paradisiaques. Je vous raconterai la totalité de mon voyage une prochaine fois, car cette fois-çi nous allons nous arrêter simplement aux espaces de baignades que nous avons découvert. Et si vous avez l’intention d’aller en Sicile, vous aurez déjà de quoi faire !

sicile
Carte de la Sicile faite à la main avec amour et nostalgie.
  • Nous sommes allées sur l’Etna, mes petits. Oui, oui. Passage obligé même si la journée coûte chère. Le moins que l’on puisse dire, c’est que nos poumons que nous avons craché tout le long de l’ascension ont été récompensés d’une incroyable vue sur le monde, minuscule et presque ridicule au-dessous de nos yeux.
sicile

 

  • En direction du Sud de la Sicile, se trouve une ville appelée Syracuse. Elle est célèbre et surtout visitée par de nombreux touristes – dont nous ! – pour les ruines antiques qui s’y trouvent. Le temple d’Apollon, le temple d’Athéna, un gigantesque théâtre grec et l’autel de Hiéron II cohabitent avec d’autres lieux de culte et de divertissement datant de l’Antiquité. Et à côté de Syracuse, il y a la presqu’île d’Ortygie. C’est ici que nous sommes allées tremper nos pieds, dans une eau bleu turquoise. Allez, n’ayez pas trop le seum ! Une de nos couchsurfeuses nous a indiqué une plage sauvage, où à part deux pauvres mouettes et un couple, il n’y avait que nous. 
sicile

 

  • Après avoir traversé toute la Sicile en bus, nous arrivons à Palerme. Direction Mondello, une ville balnéaire à 30 minutes du centre de la capitale où de nombreux touristes se rendent afin de profiter d’un paysage des plus stylés. Pas étonnant que les touristes s’y bousculent…! D’abord, la plage de Mondello est en forme de croissant, offrant un calme relaxant à l’eau. C’est une grande piscine naturelle. Ensuite, les snacks et glaciers présents tout au long de la promenade lâchent de la nourriture bien grasse mais délicieuse, que mon amie et moi nous sommes fait un plaiiiisir à grignoter. Et oui, que voulez-vous : bronzer et nager dans une piscine salée, c’est fatiguant !
À LIRE :   L'afro market fait son come-back
sicile sicile sicile

 

  • Dernière étape à Cefalu, cette fois à l’Est de Palerme, à environ 40 minutes de train. On vous conseille de partir tôt le matin, pour revenir tranquillement en fin de journée car la petite ville très appréciée des vacanciers est d’une mignonnerie sans prétention. Et c’est un vrai bonheur de se promener dans les ruelles escarpées où parfois, une fenêtre naturelle s’ouvre sur la mer profondément bleue. Mention spéciale à l’image censée inciter les passants à venir manger une glace. Cependant, on ne doute pas de la qualité de ces dernières ! On n’a pas testé, désolé.
sicile
sicile
Crédits photo : Elisa Barbier

Alors, on y retourne ou bien ?

Elisa Barbier
Publicités