50 millions de vues pour le graff de Vyrüs

Quand le street art contamine les réseaux sociaux

Des likes d’Instagram au hashtag de Twitter en passant par les selfies, voilà comment Vyrüs s’est fait connaître. Il a d’ailleurs choisi son blase à la perfection, sans le vouloir, son œuvre a contaminé la toile en quelques heures avec ses 50 millions de vues!

streetart streetart

L’œuvre a été réalisé l’été dernier dans le cadre du Meeting of Styles d’Anvers en Belgique. Ce festival international de graffiti réunit, le temps d’un week-end d’août, plus de centaine artistes venus des quatre coins de la planète. En gros, c’est un JAM de graffiti où, qu’ils soient nocives ou connaisseurs, l’objectif des artistes est de rencontrer et d’échanger avec le public. Ce dernier est d’ailleurs présent dans plus de 18 pays différents.

streetart

Les œuvres pleines de couleurs et de vie des artistes ne laissent personne indiffèrent et interpellent au premier regard… Mais Vyrüs, venu de Calais pour l’évènement, ne s’attendait pas à un tel succès. En effet, ce mur lui a été attribué par tirage au sort. Il était même un peu déçu en voyant que les autres artistes avec de beaux pans de murs alors que le sien était recouvert de lierre. Vyrüs décide alors de s’adapter et de l’intégrer à son graff. Ce dernier devenant la chevelure de son personnage et le rendue est magnifique! On peut d’ailleurs apparenté cette initiative à un nouveau mouvement en vogue dans le milieu: le graff’hair. Pour ce qui est de Vyrüs, on s’imagine bien qu’il intégrera plus fréquemment la nature à ses oeuvres.

Vyrüs est un artiste urbain autodidacte, prometteur de sa génération. C’est par ses propres moyens qu’il a appris l’art du graffiti, à force de manier les bombes de peinture et d’exercer son art dans les rues de Calais. Vyrüs est devenu, sans aucun doute, un talent à suivre! Comme quoi la persévérance paie… En attendant la suite, voici quelques unes de ses oeuvres.

streetart streetart

 

 

streetart