Cannabis, cuisine et vin

Santa Rosa en Californie s’intéresse de près au cannabis dans la viticulture

A Santa Rosa, région viticole de Californie, un jeune entrepreneur du nom de Sam Edwards veut réussir le pari d’associer le cannabis à la dégustation de vin, tout comme l’association du vin avec la nourriture. Co-fondateur de la Sonoma Cannabis Company, il ouvre l’expérience avec des repas proposant sauce pesto cuisinée aux feuilles de chanvre femelle, ou encore divers amuses gueules au cannabis à goûter avec du chardonnay. Il faut par contre compter entre 100$ et 150$ pour pouvoir y goûter. Le but est de pouvoir créer une interaction entre cannabis et vin dans la bouche, comme c’est le cas avec certaines viandes, poissons, fromages. Selon Sam Edwards la nourriture à base de cannabis « accentue l’intensité du palais ».

Le comté de Sonoma est réputé dans le monde entier pour ses vignobles ainsi que désormais un terreau des expérimentations de l’industrie du cannabis. L’entreprise d’Edwards est spécialisée dans la culture et la vente de cannabis sans pesticide et issus de l’agriculture biologique.

Le cannabis est considéré dans la région comme un secteur d’avenir pour la prospérité de la Californie comme le souligne Julie Combs, membre du conseil municipal de Santa Rosa. La Californie est un grand producteur de Marijuana, selon la société Arcview qui mène des recherches sur le cannabis, son marché est estimé à 7 milliards de dollars en Californie seulement. On dénombre 9 000 producteurs de cannabis uniquement dans le comté de Sonoma.

À LIRE :   Allez, viens, je t'emmène en voyage à Barbade !

Mais la peur d’une répression de cette culture florissante par l’administration Trump est présente. Ce sont les taxes sur la culture et la vente ainsi que la menace d’une intervention fédérale qui créeraient une chute du marché car les cultivateurs repasseraient à la clandestinité.

En janvier, le Wine Industry Network (réseau viticole de la Californie) avait annoncé une conférence à Santa Rosa pour août sur le thème du vin et de la weed. On ne sait pas encore ce que nous réserve l’avenir, mais il y a fort à parier que la cuisine au cannabis puisse devenir une denrée noble à consommer avec une bonne bouteille, tout comme notre foie gras par exemple.