Qu’est ce que le dabbing ?

Démocratisation du dabbing aux Etats-Unis, qu’en est-il?

Le dabbing est une technique qui consiste à inhaler du concentré pure de cannabinoïde de 75 à 90% à travers un inhalateur.

L’avantage de cette technique est une consommation plus « saine » car ni le gaz du briquet ou le souffre de l’allumette, ni le papier de la feuille, ni le tabac sont fumés, uniquement l’huile concentrée quasi pure. Ce procédé possède ainsi ses avantages et ses inconvénients. La fabrication de ces concentrés utilise parfois des solvants chimiques très inflammables tel le butane ou le dioxyde de carbone. L’extraction de l’huile pour former la dose de dab est donc réservée aux initiés car plusieurs accidents domestiques ont déjà été recensés.

Chauffé sur une surface à haute température, la fumée est ensuite filtrée dans l’eau, puis fumée comme dans un bang. L’outil de consommation s’appelle « Oil Rig », « Rig », ou simplement un « dabber ». Il est considéré qu’une bonne bouffée de fumée à haute concentration équivaut plus ou moins à 5 joints d’un seul coup. Cela dépend évidemment du pourcentage de concentration de la dose.

À LIRE :   Tabernak les coulisses d'un film de cul

Depuis 2012, ces concentrés sont devenus extrêmement populaires au États-Unis. Dans les États ayant légalisé la consommation thérapeutique, de plus en plus de dispensaires en proposent à la vente sous différentes formes.

Fais quand même attention, selon le site leafly.com, il serait même possible de faire des overdoses de THC avec cette technique qu’est le dabbing.