Ce que vous ne savez pas sur Hayao Miyazaki

Youtube Follow Openminded

Tout ce que vous souhaitez savoir sur le maître de l’animation japonaise

– Dans Le Voyage de Chihiro, le bain public serait en réalité une maison close.

Dans le Japon d’antan, les bains étaient un lieu de prostitution, et le film retranscrit cette réalité de manière sous-entendue. En effet, la Madame, propriétaire du lieu se nomme Yubaba, une référence à yuna ou femme de l’eau chaude, qui accueillaient les visiteurs s’adonnant aux plaisirs charnels. De plus, quand Chihiro est sommée de vendre sa vie à Yubaba, son nom se transforme en Sen, désignant une somme d’argent. Elle devient donc une marchandise, référence aux prostitués qui monnayent leur corps.

Hayo Miyazaki

 

– Hayao a sorti « Nausicaa de la vallée du vent » en manga.

Alors que Hayao planche sur « Nausicaa de la vallée du vent », il essuie refus sur refus de la part des producteurs, ne souhaitant prendre le risque de produire financièrement le film sans avoir un manga ou musique du projet. Avec l’aide de son ami Suzuki, producteur des studios Ghibli, ils ne baissent pas les bras et réalisent alors la version manga, qui fût un grand succès et déclencha le feu vert pour créer le long-métrage.

Hayo Miyazaki

 

– Le Petit Prince est son livre préféré.

Le musée de la littérature de Kochi au Japon avait consacré une rétrospective au maître de l’animation japonaise en rassemblant des notes manuscrites dans lesquelles il dévoile les 50 livres qui l’ont marqué. Il recommande en première position le chef d’œuvre Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry.

Hayo Miyazaki

 

 

– Hayao aurait pu adapter Fifi Brindacier.

Il accompagna le président d’un studio d’animation en Suède afin d’obtenir les drotis d’adptation de Fifi Brindacier. Malgré l’avortement du projet, Hayao réalisa son premier voyage à l’étranger et découvrit l’Europe, source d’émerveillement retranscrit dans les paysages de ses œuvres cinématographiques.

Hayo Miyazaki

 

– Il est un bourreau de travail.

Il prenait grand soin de vérifier tous les dessins de ses premiers films, mais suite à des problèmes de santé et surmenage, il décida de déléguer une partie de son travail et ne plus tout contrôler. De plus, la méthode traditionnelle, constituant à dessiner chaque scène en peinture, fût enrichie par la production sur ordinateur depuis Princesse Mononoké.

Hayo Miyazaki

 

– La France le récompensa. 

Lors de son passage en France en 2001, il reçut la médaille de la ville de Paris et les insignes de Chevalier des arts et des lettres, premières distinctions officielles hors Japon, pour son admirable travail.

Hayo Miyazaki

 

– Il hésita longuement entre deux films. 

En 1996, Miyazaki hésite grandement entre deux projets de films qui lui tiennent à cœur. Entre Boro la petite chenille et Princesse Mononoké, son cœur balance. Son ami Suzuki lui conseille de réaliser Mononoké en premier. Mais pas de panique, alors que Hayao avait annoncé prendre sa retraite en septembre 2013, il est actuellement en pleine réalisation de Boro la petite chenille, car la passion de l’animation l’emporte avant tout.

Hayo Miyazaki