Les enfants soldats, les petites mains des groupes armés

Des centaines de milliers de serviteurs entraînés à tuer

 

Moins chers et plus facilement manipulables, 250 000 enfants soldats sont encore impliqués dans des conflits armés selon l’Unicef. A l’occasion de la journée internationale des enfants soldats le 12 février, tour d’horizon de la question des enfants soldats à l’heure actuelle.

soldats

Les enfants soldats englobent la notion de ceux maniant les armes, mais également porteurs de messages, démineurs, espions, donneurs de sang, kamikazes ou objets sexuels. La moyenne d’âge de leur enrôlement tourne autour de 14 ans, et 40% des soldats sont des soldates. Répartis dans une vingtaine de pays, dans 57 groupes armés utilisant des enfants, ils subissent de graves troubles physiques et psychologiques, quand ils ne sont pas tués en première ligne de mire…

soldats

Tandis que certains sont kidnappés ou recrutés de force, d’autres s’enrôlent d’eux-mêmes pour échapper à la pauvreté, maltraitance ou mariage forcé. Depuis 2002 cependant, la participation des enfants aux conflits armés a été interdite selon le protocole facultatif à la convention relative aux droits de l’enfant. En réalité, les enfants sont formés dès leur plus jeune âge pour devenir la nouvelle génération de combattants. Dans l’Etat Islamique, l’idéologie commence très tôt pour que les valeurs éduqués deviennent naturelles et assimilées par des enfants, désireux ensuite de combattre pour le groupe. Les « lionceaux du Califat » apparaissent en effet dans certaines vidéos égorgeant ou tirant une balle dans la tête d’otages.

À LIRE :   Spicee : des docus et reportages qui piquent
soldats

Privés de leur enfance, la réinsertion, quand elle est possible, s’avère difficile. L’Unicef et les Nations Unies avec son programme DDR (désarmement, démobilisation et réintégration) s’efforcent tant bien que mal chaque année à remettre les enfants sur le droit chemin. Une réhabilitation qui s’effectue sur le long terme et éprouvent ces traumatisés à vie. Depuis 1998, l’Unicef a réussi à plus de 100 000 enfants d’être libérés du carcan de la guerre et réinsérés dans leurs communautés. Un chiffre encore maigre, mais porteur d’espoir.

soldats
Publicités