Le cannabis synthétique, drogue « légale » et meurtrière

Quand la chimie est plus rapide que la justice, ça donne des drogues synthétiques beaucoup trop fortes.

drogue

85 fois plus forte que le THC du cannabis naturel, une substance chimique pulvérisée sur des plantes séchées rend les fumeurs fous et parfois, provoque la mort.

Cette drogue, on la connaît déjà un peu, et sous divers noms. Spice, K2, Fake Weed, Yucatan Fire, Skunk, Moon Rocks, ou encore AK-47 sont autant de noms pour autant de cannabis synthétiques mortels que les fabricants de drogue inventent de manière à détourner les règlements fédéraux. Sauf que voilà, les produits sont tellement chargés que depuis quelques années on assiste à de nombreux cas d’overdoses et de morts, surtout en Amérique du Nord et en Europe.

New York est la dernière ville a subir les foudres du cannabis synthétique : en juillet 2016, à Brooklyn, 33 personnes meurent après avoir fumé de l’AK-47 24 Karat Gold, aussi appelée K2. La drogue est vendue à un prix défiant toute concurrence (à commencer par celui de notre chère ganja) de 3 dollar les 4 grammes, bien conditionnée dans un petit sachet métallique ludique et attrayant. On trouve des sachets d’AK-47 dans tous les bureaux de tabac, aux stations services, et sur Internet…car cette drogue n’est pas considérée comme telle. D’abord car elle est vendue comme étant de l’encens ; et ensuite car la molécule synthétique AMB-FUBINACA qui est sa principale composante est une substance créée par la compagnie pharmaceutique américaine Pfizer, dont le brevet est en libre accès depuis environ 2008. La molécule est, au moment de la découverte du laboratoire, censée amplifier les effets décontractants du THC tout en neutralisant les effets psychotropes. Ainsi, dans un gramme de AK-47 24 Karat Gold, on trouve de 14,2 à 25,2 mg d’AMB-FUBINACA. Pas étonnant que les consommateurs soient complètement trop défoncés…et aillent trop loin.

À LIRE :   FAKEAR dévoile sa bipolarité artistique
drogue
Sachet d’AK-47

La lutte contre le cannabis synthétique semble être bien complexe de part la modification régulière des molécules, permettant de ne jamais être classées interdites par la loi. Le temps que les laboratoires effectuent les analyses des drogues et que la DEA les interdisent, les fabricants de drogue ont déjà mis au point une nouvelle formule proche de l’ancienne.
En 2011, le gouvernement fédéral américain réussi à mettre sur la liste des substances interdites le JWH-018, une molécule identique à celle présente dans le Spice, le K2 ou l’AK-47. Cela n’a pourtant pas empêché   par la suite l’arrivée sur le marché de drogues équivalentes, et toujours aussi dangereuses.
Aaaah, quelle belle société pleine à craquer de dérives, de soif d’argent, et de cons…
Présent aussi en France, le cannabis synthétique tue. Alors, on te conseille vivement de faire attention à ce que tu fumes..! 

À lire aussi :
The New England Journal of Medecine 
Vice