Les mafias les plus puissantes au monde

The world is yours

mafia

Assassinats, vente d’armes, trafic de stupéfiants, vols, braquages, proxénétismeblanchiment d’argent, kidnappings, rackets, contrefaçons … On ne va pas faire la liste de tous les crimes et délits imputés aux principales mafias dans le monde. Même l’avocat du diable aurait du mal à s’y retrouver. Mais retenons déjà que les mafias les plus puissantes, c’est 3,6% du PIB mondial2.000 milliards de dollars de recettes… Plus que le marché du pétrole… ça pourrait se passer de commentaires. Mais pour te donner un aperçu, on t’as sélectionné les 3 plus grandes organisations criminelles.

La mafia russe, la mafia Rouge

mafia

La mafia russe, la Brava ou la Mafia rouge… C’est comme dans Les promesses de l’ombremeurtres crapuleux, kidnappings, trafic dhéroïne, trafic d’armes, proxénétisme… Et beaucoup de tatouages pour rappeler de quel bois l’homme est fait: nombre de condamnations, grade, aptitudes particulières… Un cv de gangster gravé dans la peau. Les ennemis principaux de la Brava sont les gouvernements américain et européens; ses alliés: les mafias corse, israélienne, italienne, serbe et albanaise. A l’inverse des Yakusas, la mafia russe se veut décentralisée. Trois branches principales: DolgoprudnenskayaIzmailovskaya et Solntsevskaya. 70.000 membres + 800.000 associés, deux siècles d’histoire, plusieurs dizaines de milliards de dollars de chiffre d’affaires… En bref: un empire. Depuis la chute du mur de Berlin en 1989, c’est le monde entier qui s’est ouvert à l’organisation criminelle lui donnant ainsi une influence considérable de l’Europe, aux Etats-Unis en passant par Israël.

La mafia italienne ou le banditisme à l’ancienne

mafia

Première organisation criminelle connue, les origines de la mafia italienne restent obscures, mais qu’importe, ça ne change rien à son pouvoir tentaculaire. Ennemie jurée des Yakusas, la familia se divise en trois groupes: la Cosa Nostra, la Camorra et la ‘Ndrangheta. Elles comptent un demi million de membres et dégagent plus de 100 milliards de chiffre d’affaires…. Plus d’argent que la Slovénie, l’Estonie et la Croatie réunies… Plus d’argent que Carrefour ou Airbus… Bref, c’est comme si Jules César avait troqué les conquêtes contre le biz’ du racket. Pour comprendre son fonctionnement, inutile de lire des oeuvres de référence, la saga Le Parrain suffira amplement. Organisation familiale, hiérarchisation pyramidale pour un seul maître par groupe qui dirige de la terre natale jusqu’à New York. Un patron, un patriarche ou un véritable tyran avec qui on ne négocie jamais. Et surtout pas lorsqu’il s’agit des trois règles d’or de la culture mafiosi: « Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire« : l’Omerta ou la loi du silence; l‘obéissance absolue et enfin la loi du Cosche qui prescrit de tirer profit de la prostitution, de s’en prendre aux enfants ou de draguer la ragazza d’un autre…. Aux côtés de ses alliés corses et américains, trafic de drogues, racket, trafic d’armes, blanchiment d’argent et business de contrefaçons sont en revanche totalement autorisés.

À LIRE :   Voyage et photo : le monde vu par Jared Chambers

La mafia japonaise, des gangstas en crise

mafia

Un siècle d’empire, une valeur de 80 milliards de dollars, 110.000 membres; en gros l’équivalent de la fortune de Warren Buffett et une « main d’oeuvre » deux fois plus puissante que celle du géant Apple… rien que ça! Derrière cette gigantesque mafia: les Yamaguchi-gumi (la plus grande famille Yakusa actuelle), en guerre contre les mafias italienne, américaine et irlandaise. Hyper-centralisée, l’organisation opère dans l’ombre dans de nombreux domaines: industrie pornographique, manipulation des marchés boursiers, trafic d’armes, stupéfiantsprostitution ou immigration illégale. Des activités soutenues par de précieux alliés: les Triades (mafia chinoise) et les mafias vietnamienne et coréenne. Très affaiblie par les dernières loi anti-Yakusas promulguées en 2015, la mafia japonaise s’est divisée en deux -une partie à Tokyo, l’autre à Kobe- et son avenir reste incertain ce qui ne l’empêche pas de générer encore des profits colossaux.

Publicités