New York: la carte d’identité pour immigrés menacée?

Les new yorkais clandestins en danger?

Savais-tu qu’à New York City, une carte d’identité existe pour ses résidents, qu’ils soient américains ou clandestins? On t’explique.

IDNYC

La nouvelle, peu relatée sur le Vieux Continent, a été officialisée en 2015. La municipalité de New York a lancé une super carte d’identité ne se basant pas sur la nationalité mais sur le lieu de résidence. Elle s’appelle IDNYC et compte déjà 800.000 titulaires. Une véritable révolution pour les immigrés souvent privés de multiples avantages exclusifs à la nationalité. Le hic: Trump et son objectif de virer tous les clandestins du pays. Mais le Maire de New York Bill de Blasio s’est montré rassurant et a assuré qu’il protégerait les données confidentielles de chaque titulaire de cette carte.

Pourquoi cette carte est-elle si précieuse pour les étrangers?

Déjà, la IDNYC prouve une identité à un contrôle de police, pour entrer dans un bar ou assister à des réunions parents-professeurs dans les écoles publiques sans présenter un passeport. Ensuite, elle permet d’ouvrir un compte chèque ou demander une carte de crédit dans 12 institutions financières, sans numéro de Sécurité Sociale. Idéal, si tu viens de débarquer sans visa ou green card. Faute d’assurance maladie, elle donne aussi la possibilité d’obtenir des médicaments jusqu’à deux fois moins chers dans 2.000 pharmacies. Enfin, les titulaires de la carte disposent d’une année de membership gratuit dans plusieurs institutions culturelles: zoo du Bronx, New York aquariumBrooklyn Children’s Museum, Muséum d’histoire naturelle… Sans parler des rabais sur divers spectacles ou pièces de théâtre et l’accès à toutes les bibliothèques de la ville.

À LIRE :   FAUST PARIS x CHILL MUSIC : Saint Wknd - LeMarquis - FAB

Une carte résidentielle menacée par Trump?

IDNYC

L’élection de Trump a soulevé des inquiétudes: la carte pourrait-elle exposer les immigrés illégaux à un plus grand risque d’être expulsé? Alberto Valdivia, mexicain de 53 ans sans papier, se dit préoccupé: « Je suis très inquiet car la ville a des informations sur moi mais aussi sur mon fils« . Mais pour le Maire de la ville: pas question de faire prendre des risques à ses résidents clandestins. Bill de Blasio a en effet promis de protéger les données personnelles des détenteurs de la carte voire même de les supprimer via un système d’auto-destruction qui effacerait automatiquement les dossiers à la fin de l’année. De quoi vexer le milliardaire obsédé par l’expulsion des sans papiers.

 

Publicités