La nuit parisienne et les graffitis par Brassaï

À Paris, c’est les clichés de Brassaï que tu peux découvrir.

Hongrois de naissance puis naturalisé français, Brassaï est parvenu à entrer dans l’Histoire avec un grand H de la photographie noir et blanc, aux côtés de Robert Capa, Henri Cartier-Bresson et Robert Doisneau. C’est au début des années 1990 qu’il redébarque en France, et plus exactement à Paris. Dès lors, il tombe sous le charme de l’élégance d’une ville qui ne dort jamais, et voue une fascination sans précédent aux flâneurs nocturnes des rues parisiennes. Capturer l’essence même de la ville devient l’objectif principal de Brassaï.

Durant les années 1920-1930, il avait pour habitude de partir de longues heures marcher dans Paris, en pleine nuit : ce moment de la journée où la ville est apaisée, silencieuse et pourtant en effervescence silencieuse. À force de traîner tard le soir dans les ruelles biscornues pour photographier discrètement la beauté de la ville et de la vie, Brassaï réalise plusieurs séries de clichés noir et blanc où l’on saisit la nuit de Paris. Et aussi des graffitis dont il a remarquée la présence répétée sur les murs des immeubles.
Dans la pénombre, ces craquelures et dessins gravés de manière clandestine dégagent quelque chose de nouveau, d’inconnu. Pour lui, c’est l’expression même de l’inconscient de la métropole, c’est l’âme des habitants que l’on y voit. Il réalise donc une sorte d’imagier populaire, un répertoire de signes et autres gribouillages qui furent les ancêtres des graffitis à la bombe d’aujourd’hui.

À LIRE :   Des graffitis pour combattre l'intimidation des gangs à San Salvador

exposition-brassai

Pour honorer le travail de plusieurs années du photographe, le Centre Pompidou de Paris vient d’ouvrir une exposition réunissant quelques centaines de clichés des murs, proposant au grand public de découvrir gratuitement un « catalogue urbain » de Paris. Car comme l’a si bien dit Brassaï : « Le mur à Paris, est le plus grand musée du monde » ! Et le travail photographique de ce dernier montre avec une grande élégance l’évolution des centaines de graffitis anonymes des rues de Paris, pour rendre compte de la vie. Une exposition à ne pas râter, pour découvrir une autre facette du photographe connu et reconnu pour sa vision majestueuse de Paris.

exposition-brassai exposition-brassai exposition-brassai exposition-brassai exposition-brassai