Le graffiti-zizi n’a ni sexe ni frontière

Le zizi et sa représentation font polémiques et choquent !

Passer à côté de cette news est un exploit. Il y a tout juste un mois, Bruxelles a fait parler d’elle dans tous les médias et tous les JT. Objet : le graffiti suivant, représentant un zizi au repos. Mais ça n’est pas la première fois que le zizi est dessiné pour interpeller ! La publicité, les artistes, les associations, et tes potes l’utilisent plus qu’on le pense. 

Seigneur Dieu. Les riverains bruxellois matinaux ont du être bien surpris en découvrant le fruit du pêché peint en géant sur le mur situé juste en face de l’école catholique réservée aux filles. Entre contestation et approbation, les belges ont des avis assez divergents, mais il est bon de préciser que la majorité valide et applaudit même l’acte.
L’artiste Bonom, à l’origine de cette pièce vandale, avait déjà frappé en 2013 et quelques années avant en peignant une gigantesque femme se masturbant, un anus en gros plan, et un papi nu. Pourtant, ces oeuvres semblent être simplement une manière de regarder la vérité en face et d’atténuer les tabous. Si même une mamie le dit… je cite « C’est amusant, c’est bien fait. Je suis trop vieille pour être choquée par ce genre d’histoires! ».

graffitizizi11 graffitizizi9 graffitizizi

La publicité en stop-motion réalisée par l’agence TBWA pour AIDES, raconte l’histoire d’un graffiti-zizi dans les toilettes publiques, qui part à la recherche de copains et de copines. Sauf que la solitude semble être sa seule compagne, jusqu’au moment où… Eheh. Une jolie pub pour la prévention du port du préservatif !

À LIRE :   "Jungle" à Chicago : le street artiste Cranio
[youtube https://www.youtube.com/watch?v=Fd7ZUmbEJ7s%5D

Le graffiti se joue aussi du tabou qu’est le dessin d’une bite.
Wanksy, un artiste anglais vivant à Manchester, fait réagir la municipalité en taguant des grosses verges sur les trous de la chaussée ! Alors, moins de 48 heures après, les trous qui gonflaient tout le monde sont rebouchés.  L’artiste explique : « Les trous dans la chaussée sont dangereux. Pas seulement parce qu’ils endommagent les véhicules, mais aussi ils causent des accidents, dérangent les cyclistes, et sont dangereux pour les piétons! ».
Ou comment faire du graffiti-conscient.
À retrouver sur son Facebook et sur son site.

graffitizizi1 graffitizizi graffitizizi graffitizizi

Pour finir, on t’invite à te marrer un peu avec ce groupe Facebook qui compte 500 membres. « Penis Graffiti » permet à tous de partager des photos de zizis dessinés un peu partout autour de nous. Dans le métro, sur des poteaux, par terre, sur des affiches, ils sont partout !
Sans frontière, sans langue, sans sexe et plus ou moins imposant, le graffiti-zizi pèse dans le game. C’est pour ça qu’on va nous aussi, on va faire partie du groupe Penis Graffiti !

graffitizizi6 graffitizizi graffitizizi
Publicités