Le sport, c’est vraiment trop dangereux

On a décidé que le sport, c’était pas pour nous !

Wikipédia définit le sport de cette manière : « c’est un ensemble d’exercices physiques ou mentaux se pratiquant sous forme de jeux individuels ou collectifs pouvant donner lieu à des compétitions. Le sport est un phénomène quasi universel dans le temps et dans l’espace humain. »

Ok, alors on se passera déjà bien du mot « jeux », parce qu’on trouve vraiment pas ça drôle, de faire du sport, nous. « Quasi universel », on peut en parler aussi ? Universel, pour tout le monde sauf les glandeurs ouais ! M’enfin. Il y a nous, et les autres. Et du côté des sportifs, ça tape sévère…

On a déjà pu parler par le passé des divers défis et autres courses de l’extrême que certains adooooooorent. Et ce ne sont pas les chiffres qui nous diront le contraire : selon Adventure Tourism Market Study en 2013, le tourisme du sport dit « d’aventure » est estimé à 263 milliards de dollars US, comparé à un chiffre de 89 milliards en 2009. Pourcentage de hausse ? 65 % mon cher, rien que ça ! Et le sport de plein air qui bénéficie du plus fort taux de hausse en 5 ans est la course d’aventure, avec 211%.

 

sportextreme

 

sportextreme
Slackline

Tu te souviens, ces courses dans le désert ou sur glace, ces ascensions bien trop dangereuses pour le commun des mortels, etc ? N’oublions pas la slackline, pratique consistant à traverser le vide sur une corde tendue entre deux arbres ou parois rocheuses. Ce sport né avec les premiers grimpeurs américains vers 1960-1970 fait l’objet d’un grand rassemblement annuel dans le Vercors, depuis 2013 !

sportextreme
Big Chill Swim en Angleterre

Du côté des nageurs, il y a de quoi faire aussi : la Big Chill Swim qui a lieu en Angleterre attire environ 280 nageurs à chaque édition pour faire la course dans une eau à 4,6°.
Et pour la fierté de notre pays, 3 amies très sportives ont relevé le défi de traverser l’Atlantique en stand-up paddle en ramant uniquement à l’aide de leurs bras. Ces filles de Cao ô pas Cap ont de quoi, clairement se la péter.

À LIRE :   Pour que l’Avent soit torride
sportextreme
Traversée en paddle de l’Atlantique

M’enfin voilà. Le week-end arrive, avec le froid et la nuit à 17h. OMG OMG OMG ! Tu comprends bien qu’il va être très compliqué dorénavant d’aller courir au parc de Vincennes… Le froid qui brûle la trachée, le nez qui coule, tes orteils que tu ne sens simplement plus, et tes yeux tout secs. Non, c’est de la torture.
Le sport, c’est vraiment un truc de barjo !
Alors on a cherché tous les trucs les plus pires qui puissent exister, au carrefour du sport et de l’extrême.

Tu es invité.e à donner ton avis, toi, qui a décidé d’arrêter le sport pour (seulement) quelques jours (qui dureront des mois) devant ton téléphone ou ton ordinateur. 
1 – Si tu aimes le saut à l’élastique :
Vaut-il mieux sauter avec une corde faite de scoubidous ? Ou dont la longueur est inconnue ?

sportextreme
2 – Si t’as envie d’aller faire un coucou aux requins :
T’as le choix entre aller dans la cage avec une jolie ceinture de filet de boeuf à la taille ou saigner du nez. C’est cadeau.

sportextreme
3 – T’as envie de sauter en parachute. Le moniteur a qui tu es accroché est ultra bourré, tu sautes?

sportextreme
4 – Si tu pars en voyage en Floride, un passage du côté des Everglades et des alligators est obligatoire ! Mais ton karma n’est pas à tes côtés ce jour-là… Soit tu tombes du bateau et personne ne s’en rend compte, soit tu pousses ton pote (par inadvertance, bien sûr) parce que t’as entendu un bruit chelou et t’as eu HYPER PEUR. Tu préfères quoi ?

sportextreme
YOUPI !
Allez, sur ce, c’est presque l’heure de l’apéro ! Et on n’a pas oublié que boire un verre de pastis équivaut à une heure de sport !!!
Bisous.
Publicités