La jeunesse russe avant la chute de l’URSS

Le frémissement d’une contre-culture

 

Igor Mukhin a photographié les gueules des jeunes russes au cours des six années précédant la chute de l’Union Soviétique.

 

Premier appareil photo reçu à 16ans, il n’a depuis pas quitté son boitier et a écumé la Russie à travers le prisme de sa jeunesse. Il enseigne aujourd’hui la photographie dans une faculté russe, mais n’a toujours pas arrêté de mitrailler.

 

Son travail le plus reconnu reste celui des 6 dernières années avant la chute de l’URSS. « J’ai senti que les temps étaient en train de changer, et que je devais commencer à prendre des photos » indique t’il dans une interview. Il s’est intéressé à la scène underground, qui naissait brûlante et vive, comme l’éveil de la jeunesse. Veilleur de nuit au ministère de l’industrie du charbon, Igor fréquentait la sphère artistique, et a su capter avec brio le vent de liberté qui soufflait doucement lors d’une période fébrile d’un pays proche de sa transition.

 

Le frémissement d’une contre-culture de six ans, juste avant l’instant fatidique, à admirer en photographies.

jeunesse

jeunesse

jeunesse

jeunesse

jeunesse

jeunesse

jeunesse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.