Le pastafarisme, une religion insolite

Faites des pâtes, pas la guerre

Si tu n’es pas un enfoiré, que tu aimes t’amuser et vénère la bière, alors deviens un pastafarien.

Née en 2005, cette religion est née de l’idée de Bobby Henderson qui écrit une lettre aux autorités du Kansas car ces derniers voulaient rendre obligatoire l’enseignement du créationnisme dans les écoles. La création de Dieu et son apparence ne peuvent être enseignées selon Bobby, alors il proposa l’idée que le monde est un volcan de bières et d’usines d’effeuilleurs et d’effeuilleuses. Son dieu serait un monstre en spaghettis volants et boulettes de viande.

pastafarisme

 

Cette religion humoristique est reconnu par une poignée d’Etats seulement, car est une critique ouverte des religions traditionnelles. Cette parodie introduit néammoins quelques préceptes. Un mois par an, le ramendan ne voit les pastafariens ne manger que des pâtes.

Les vendredis sont les nuits saintes. Les gens viennent, mangent des pâtes et boivent de la bière tout en délivrant une incantation pour le monstre rastafari des pâtes.

« Tirons du Monstre volant en spaghettis, sa sauce,

Et de sa sauce, ses nouilles,

Et de ses nouilles, ses boulettes de viande,

À LIRE :   Les news indispensables pour dormir plus intelligent

Et de ses boulettes de viande, le savoir,

Et du savoir, la connaissance des choses savoureuses,

Et de la connaissance de ces choses, l’amour des spaghettis,

Et des spaghettis, l’amour du Monstre volant en spaghettis.

Ramen »

 

Enfin, le week-end dure trois jours. En effet, le premier jour le dieu spaghetti créa une montagne, des arbres et un nain, ensuite il passa les trois jours suivants à s’activer et créer tout le reste, dont les fins de semaine de trois jours pour se reposer pleinement.

 

Pour devenir un Pastafarien de ce nom, bien t’habiller tu devras. Sur la tête, porter une passoire est essentiel.

pastafarisme

Pour le reste, des habits de pirates sont suffisants. Car les premiers êtres humains sur Terre étaient, selon leurs dires, des pirates. Loin de l’affreux cliché des brigands, ils étaient d’une bonté suprême, toujours enclins à distribuer des bonbons aux enfants. Malheureusement le réchauffement climatique est dû à la baisse du nombre de pirates comme l’atteste ce graphique ci-dessous.

pastafarisme

 

Une des règles les plus importantes serait avant tout de vivre ta vie entourés de pâtes et de bières.

 

 

Publicités