À la rencontre des boxeurs amateurs de Cuba

La fierté nationale du peuple cubain

Sous le soleil de Cuba, les boxeurs amateurs sont de véritables gloires nationale. Pas pour les revenus, qui sont d’ailleurs faibles mais pour les honneurs que cela entraine. La population raffole en effet de boxe et les sportifs, à défaut de gagner des millions ont derrière eux 11 millions de supporters cubains.

En 1961, la boxe professionnelle est interdite par le gouvernement révolutionnaire de Fidel Castro. Mais ce sport étant très populaire et où les cubains excellent, il se pratique tout de même à un niveau amateur. Le gouvernement s’en sert pour faire la promotion des idéaux socialistes, comme beaucoup de pays à l’époque de la guerre froide.

boxeurs cuba

En dépit des sanctions économiques et de l’embargo américain, la nation cubaine a persévéré et s’est trouvé une fierté nationale dans la boxe. En témoigne les 30 médailles olympiques de l’équipe nationale, soit plus que tout autre pays dans ce sport. C’est donc chaque année que des centaines de jeunes cubains viennent tenter leur chance dans les clubs de boxe, en quête d’un avenir meilleur.

À LIRE :   Des hackers infectent Apple en toute tranquillité

Durant 8 ans, le photographe français, Thierry Le Gouès, a sillonné les rings des clubs de boxes cubains, photographiant des jeunes en quête de victoire. Il en résulte des clichés noirs et blancs saisissants, dans l’intimité de ces champions qui boxent toute la journée jusqu’à n’en plus pouvoir. Une sorte d’exutoire pour une jeunesse qui rêve de l’Amérique et dont le sport pourrait être le bon de sortie.

 

boxeurs cuba

 

boxeurs cuba

 

boxeurs cuba

 

boxeurs cuba

 

 

 

 

 

Publicités