Un hôtel où les graff n’en font qu’à leur tête

 graffalgar

À Strasbourg, l’hôtel Graffalgar se pare de graff

Graff à toi ! Situé à deux pas de la gare de Strasbourg, l’hôtel Graffalgar se fait relativement discret. C’est lorsqu’on passe le pas de sa porte qu’on y découvre un lieu riche en création.

graffalgar

 

graffalgar

 

graffalgar
a
Chacune des 38 chambres de l’hôtel Graffalgar, se pare d’une décoration toute particulière. 38 chambres où 38 artistes singuliers, ont donné lieu à 38 oeuvres spécialement conçues pour les joies des clients. Véritable encyclopédie des arts visuels, l’hôtel abrite une tripotée de couleurs et de styles : graphiques ou street art, pixéllisées ou néo-réalistes, toutes étonnent et détonnent. Pour en faire le tour et contempler chacune des chambres, il vous faudra y séjourner 38 nuits, soit plus d’un mois. Le Graffalgar vient juste de doubler sa capacité. Avant janvier 2016, il ne comptait que 19. Aujourd’hui, il y a un petit peu plus de place pour chacun d’entre vous !
 a

Lorsqu’on erre entre les murs de l’hôtel, on tombe sur des « espaces communs peu commun« . Couloirs et escaliers sont habillés par des interventions plus ou moins incontrôlées des artistes. La seule et unique consigne donnée : travailler ensemble. Ces productions à la croisée des styles et des disciplines encouragent la libre déambulation. Un petit musée voit de plus en plus le jour !

À LIRE :   Doughnut Time : des donuts pour tous les goûts

Carrefour atypique, il permet la croisée des voyageurs, artistes et curieux. Les clients sont alors ravis ! La déco, décalée et arty, est « aux antipodes des décors stéréotypés des hôtels de chaînes« . Chaque chambre raconte une histoire.

Pour définir ce qu’est Graffalgar, Ferni, artiste mulhousien, a trouvé les justes mots : « le chaos n’a jamais été aussi beau ». Un chaos parce que le rassemblement des formes et peintures sens dessus dessous donnent l’image d’un désordre ambiant. Mais ce désordre qui jaillit des murs est somptueusement propre !

Petit aperçu de quelques chambres dans lesquelles on aimerait bien poser notre baluchon pour une petite nuitée !

Entrez dans la chambre 303, signée Marie Meier !

Une « chambre de maison close plongeant à la fois dans les cultures populaire et folk« , imaginée par Marie Maeier (illustratrice, peintre et tortureuse de petits papiers).

graffalgar graffalgar

Les ateliers de la chambre 207, par les ateliers BAH

Les ateliers BAH sont issus de la volonté commune de 4 créateurs : architectes, designers, artiste visuel… Différentes composantes du projet : volumes, lumières, matérialité, temps; entrent ici en interaction.

graffalgar graffalgar

 

Superpositionnez et c’est gagné, la chambre 409 de Ferni

Fernand Kayser alias Ferni, artiste mulhousien et adepte de la superposition, expose dans la chambre 409 son univers chaotique et coloré.

graffalgar
Camille Bresler