Sanja Matsuri : le festival 100% made in Tokyo

Sanja Matsuri

Le Sanja Matsuri est impressionnant

Le festival Sanja Matsuri est une institution à Tokyo. Il se déroule le 3ème dimanche de mai et les deux jours le précédant. Le Sanja Matsuri est l’un des trois grands festivals de mikoshi – ce sont des sanctuaires portatifs. Il se déroule dans un quartier appelé Asakusa, quartier encore traditionnel de la capitale.

Au total, c’est 2 millions de personnes qui s’y rendent. Ils viennent admirer la parade des hommes qui portent les fameux mikoshi, lorsque certains sont portés uniquement par des femmes ou des enfants. Le samedi, vers midi, les mikoshi sont rassemblés au sanctuaire Asakusa pour ensuite être transportés à travers le quartier.

Un autre défilé est aussi organisé le vendredi à 13h et mérite le détour. Des chars traversent la rue Yanagi-dori jusqu’au sanctuaire Asakusa. Sur ces chars, danseurs, joueurs de flûtes et de tambours, artisans traditionnels paradent et nous divertissent.
Une fois arrivés au sanctuaire, on peut assister à un spectacle de danse très rare appelée Binzasara Mai, danse qui prie pour d’abondantes récoltes et pour la prospérité des personnes l’effectuant. Cette pratique symbolise l’aspect spirituel du festival, qui célèbre sa ville et est même devenu une sorte de rituel.

Pour le côté un peu plus « trash » du festival, parmi les 2 millions de festivaliers se cachent des yakuza, autrement dit des membres d’un groupe du crime organisé au Japon. Durant ces 3 jours, ils exhibent fièrement leurs tatouages impressionnants, hommes comme femmes.

Pierre-Emmanuel Delétrée, photographe français, a monté un collectif nommé Japan street Lens et a suivi ces yakuza.
La page Instagram, Tumblr et leur site officiel sont visibles.

Source : DozoDomo
Crédits photos : Pierre-Emmanuel Delétrée

Sanja Matsuri

 

Sanja Matsuri

 

Sanja Matsuri

 

Sanja Matsuri

 

Sanja Matsuri

 

Sanja Matsuri

 

Sanja Matsuri

 

Sanja Matsuri