Pop art soviétique et américain

soviétique

Soviétique et Amérique se rencontrent dans l’art

Alexander Kosolapov, artiste russe vivant à New-York, provoque avec son art américano-soviétique.

Avec des œuvres présentes au Guggenheim et au Moma, la réputation d’Alexander n’est plus à refaire. Son credo ? Le mélange entre le pire de la Russie et des USA.

En digne hériter du pop art, fortement inspiré par Andy Warhol, il jongle avec les symboles russes et américains. Mickey Mouse converse avec Jésus, quand Lénine boit du Coca-Cola. Emigré chez l’Oncle Sam en 1975, Alexander s’est prit en plein fouet une nouvelle culture. Son travail se devait donc d’être un melting-pot entre sa patrie natale et patrie d’adoption.

À LIRE :   Les photos sexys de Marcus Hyde

soviétiquealexander kosolapovMembre du mouvement Sots Art (le soviet pop art) depuis les années 1970, Alexander détourne des icônes chers au pop art, mais avec une rage politique et un esprit révolutionnaire. Ses œuvres ironiques critiquent la société de consommation et le matérialisme.

Exposé de temps en temps en Russie, ses œuvres sont très mal perçues. Nul doute que Poutine n’apprécie pas trop son art.

soviétique
Publicités