Perdre son job à cause de son prénom

perdre son job

La nouvelle raison de perdre son job ? porter le mauvais prénom

Coucou l’insertion professionnelle, et tout le bordel que l’on connait à l’heure actuelle pour trouver un job. Quand on te parle d’un « job », on pense à un « vrai » travail. Pas un stage, hein. Hé bien toi-même tu dois probablement savoir qu’il n’est pas chose évidente que de parvenir à trouver du taf par les temps qui courent, quand bien même on est diplômé, voire sur-diplômé.

Certaines personnes, heureusement, parviennent à être recrutées. Mais le problème, c’est que le fait de décrocher un job n’est pas forcément suffisant pour te mettre à l’abri d’une surprise, et pour être plus précis : de te faire tej en beauté. Et pour cause, Marion, une Toulousaine âgée de 27, travaillait dans une entreprise de matériel médical. Après y avoir été intérimaire, elle était dernièrement en formation Pôle Emploi dans cette boîte, et a réussi à perdre son job, non pas parce qu’elle bossait mal ou avait commis une erreur qui aurait pu lui valoir de se faire virer, mais pour une raison bien plus hallucinante. Marion a perdu son taf… parce qu’elle s’appelle Marion, et que, selon le patron, les clients auraient pu la confondre avec une autre Marion travaillant déjà dans ce même service. Du coup, il lui a tout simplement demandé de changer de prénom durant ses heures de boulot. Oui. Normal, quoi.

perdre son job

Marion a refusé de se faire appeler « Marie » pour se distinguer de son homonyme,ce qui était une condition pour qu’elle puisse conserver son travail. Du coup, elle s’est barrée.

perdre son job

On se demande actuellement s’il n’y aurait pas une once de discrimination, un zeste d’illégalité, et comme une odeur de chantage là dedans, mais on te laisse trouver toi-même la réponse à ce questionnement.

Source : La Dépêche