Jane Hilton : le bon, la brute et la photographe

jane hilton

Dead Eagle Trail, le voyage photographique de Jane Hilton chez les cowboys

Jane Hilton est une photographe basée à Londres, qui a fait ses premiers pas dans la photo en bossant dans l’univers de la mode. En 1988, à l’occasion d’un voyage en Arizona, elle se découvre une véritable passion pour les États-Unis et leur culture.

Depuis, Jane Hilton s’est mise à parcourir le pays, et plus particulièrement les États dans lesquels on trouve encore des cowboys. C’est donc à travers le Nevada, l’Arizona, encore, l’Utah, le Nouveau Mexique, mais aussi le Texas et le Wyoming qu’elle s’est tapé un gros road trip à la recherche des cowboys des temps modernes. Évidemment, ce voyage a donné à l’artiste l’occasion de prendre quelques images en chemin, qui se sont retrouvées compilées dans une série, qui a donné naissance à un bouquin, intitulée Dead Eagle Trail.

jane hilton jane hilton jane hilton

A travers les photos de cette série, on découvre forcément une ambiance de western (spaghetti). Nos garçons vachers qui se sont laissés immortaliser dans leur saloon (salon, pardon), ou dans leur chambre, sont entourés de leurs tableaux de chasse personnels, véritables trophées d’animaux empaillés, un peu glauques sur les bords. Et c’est bel et bien la vie de tous les jours de ces personnes que la photographe a souhaité capturer à travers ses clichés, afin de révéler leur manière de vivre. Découvrons quelques images de cette série. Attention, c’est country !

jane hilton jane hilton jane hilton jane hilton